Interdite au Magro : L’opposition choisit la rue à Antsirabe

L’opposition a opté pour la rue, hier, à Antsirabe.

Comme il fallait s’y attendre, l’accès des partis de l’opposition dans l’enceinte du Magro dans le quartier d’Avarantsena Antsirabe a été interdit par les autorités locales.

La porte de Magro à Avaratsena Antsirabe ne s’ouvre pas pour les partis de l’opposition qui sont venus en masse dans ce chef-lieu de la région Vakinankaratra afin d’investir le lieu pour un meeting politique. Les autorités locales ont érigé un mur de forces de sécurité pour dissuader les partisans de Marc Ravalomanana et de Hery Rajaonarimampianina à y entrer. Sénateurs et députés, chefs de partis et simples militants, ont été ainsi invités à quitter les parages du Magro. Ils y ont programmé, pourtant, un « rapport parlementaire public » pour leurs partisans à Antsirabe. Mais l’Organe mixte de conception local, dirigé par le préfet et composé, entre autres, par les responsables locaux des forces de sécurité, en a décidé autrement.

Incidence. Aussitôt repoussés, ces derniers ont alors choisi d’investir les rues de la ville pour manifester. Une option qui n’a pas créé de tension avec les autorités locales. En effet, une marche avec quelques centaines de militants a été organisée dans la matinée de samedi dans quelques quartiers d’Antsirabe I. Le tour a été réussi sans incident majeur. Si dans d’autres villes où les ténors de l’opposition ont effectué une tournée politique, comme à Toamasina, Fianarantsoa ou Mahajanga, leur manifestation n’a pas visiblement attiré l’attention de la population locale.

Capitale. Dans la capitale du Vakinankaratra, les organisateurs de la manifestation sont parvenus à rameuter des partisans à leur cause. D’ailleurs, la délégation qui a été en déplacement, samedi dernier, à Antsirabe, est renforcée. Aux côtés des députés, qui n’ont pas toujours manqué aux différents rendez-vous dans les villes visitées par l’opposition, on a aperçu des sénateurs membres du parti Tiako i Madagasikara et du Hery Vaovao ho an’i Madagasikara, qui ont manifesté, cette fois-ci, à Antsirabe. La prochaine étape de l’opposition sera donc la Capitale, insinuent des sources informées,  après avoir bouclé le tour des autres grandes villes du pays.

Rija R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

4 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. @ Mateza
    Ialahy no hiaritra ny « trèfle » rehefa voan’ny corona ary feno tuyaux eny amin’ny hôpitaly fa i Ravalomanana sy osy maintiny mianganangana eny Faravohitra ! Tena vongan-dinty mihitsy ireto babakoto !

  2. Izay te haneho hevitra kosa tonga dia gadrain’ny foza mpanao didy jadona tsy mahatanty kiana tariky ra-domelina ka ! … ny olona tena tsy manan-kialofana sy tsy misy arapaka intsony no matetika tazana eny satria tsy misy safidy fa dia miaritra trefle eo.

  3. RAKOTONIRAINY, ils ne sont même pas des politicards,ce sont des clochards MARC RONONO et HERY MAPIOSINA.
    Ce sont les petits peuples qui vont être contaminés par les virus.
    Vous ne verrez même la famille de MARC RONONO et celle de HERY MAPIOSINA.

  4. Bonjour les mesures barrières et la distanciation physique ! Les  » mpitsoka ovy  » en auront pour leur gueule pour la propagation du coronavirus . Vivement que ce sont les ténors politicards qui en bavent et non le petit peuple imbécile !

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.