Andry Rajoelina : Inauguration des minoteries LMOI à Toamasina

Rajoelina a inauguré, hier, les minoteries LMOI de Toamasina.

 » 12 infrastructures industrielles vont être inaugurées dans les brefs délais « . C’est ce qu’a annoncé hier la ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, Lantosoa Rakotomalala.

Une démarche entrant dans la mise en œuvre du Velirano numéro 7 du président Andry Rajoelina qui consiste à l’industrialisation de Madagascar. Ce dernier a inauguré une usine de minoterie à Toamasina hier. Les Minoteries de l’Océan Indien (LMOI) est la quatrième grande entreprise que le régime inaugure cette année après la Société Agricole Sucrière Malagasy (SASM) de Brickaville, une usine de fabrication de pâtes alimentaires et l’usine de fabrication de médicaments, Pharmalagasy à Tanjombato qui a été inaugurée au mois d’octobre, en pleine période de pandémie.  » Si auparavant, nous avions importé 250 000 tonnes de farine par an, désormais, nous allons pouvoir en exporter « , a déclaré le Chef de l’Etat durant la cérémonie d’inauguration d’hier.

Satisfaire les demandes. En effet, équipée de machines et de matériels de production de pointe, l’entreprise LMOI produit actuellement 500 tonnes de farine par jour.  » L’usine ambitionne d’en produire 1200 tonnes par jour en 2021 « , a laissé entendre son Président Directeur Général. Et de laisser entendre au passage que l’usine envisage de satisfaire les demandes de l’Océan Indien. D’où son appellation.  » Nous allons produire localement tout ce dont nous avons besoin à Madagascar « , a réitéré le président Andry Rajoelina. Selon ses dires, avec cette initiative, LMOI apporte sa part de contribution à la mise en œuvre des Velirano, et au développement non seulement de la Région Atsinanana mais aussi de tout Madagascar. A entendre les explications du numéro Un d’Iavoloha, la mise en place de cette entreprise devrait entraîner une réduction jusqu’à environ 15% du prix de la farine sur le marché. Il convient de noter que pour le moment, les Minoteries de l’Océan Indien importent du blé venant notamment de la Russie. Outre l’industrialisation, l’entreprise contribue aussi au combat pour la création d’emplois. Il convient de noter en effet qu’actuellement, l’entreprise compte 250 employés.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.