Lutte contre la corruption : Recrutement de magistrats et greffiers pour les PAC Mahajanga et Fianarantsoa

Les antennes du Pôle Anti-Corruption (PAC) à Antananarivo et Mahajanga sont déjà opérationnelles. Afin de renforcer la lutte contre la corruption et les infractions économiques et financières au niveau national, le ministère de la Justice prépare aussi l’ouverture du PAC Fianarantsoa. En effet, un appel à candidatures vient d’être lancé en vue d’étoffer l’équipe du PAC Mahajanga et de rendre effective la mise en place de cette structure au niveau de la région Haute Matsiatra. Le recrutement est ouvert à tous les magistrats de l’ordre judiciaire, mais aussi aux personnels judiciaires issus du corps des greffiers en chef et greffiers. Aussi, en ce qui concerne le PAC Mahajanga, le ministère recrute deux magistrats et deux greffiers pour la juridiction de premier degré siège, un substitut du procureur et deux secrétaires du parquet au premier degré parquet, 2 conseillers et 1 greffier au second degré siège, ainsi qu’un avocat général et un secrétaire du parquet pour la juridiction du second degré du parquet. Pour ce qui est du futur Pôle anti-corruption de Fianarantsoa, Faravohitra annonce le recrutement d’un président et d’un doyen des juges, un juge d’instruction, juge et juge des enfants, 3 juges, un greffier en chef et 6 greffiers pour former la juridiction du premier degré siège. Mais aussi un procureur et deux substituts, un chef de secrétariat du parquet, ainsi que 3 secrétaires du parquet pour composer la juridiction du premier degré parquet. Au niveau de la juridiction de second degré siège, le PAC Fianarantsoa est à la recherche d’un chef de siège, 2 présidents de chambre, 4 conseillers, 1 greffier en chef et 4 greffiers. En revanche, le recrutement d’un chef du ministère public, d’un avocat général, un Substitut général, un chef de secrétariat du parquet et 3 secrétaires du parquet est lancé pour la juridiction du second degré parquet. Une capacité à travailler sous pression, capacité de résistance aux différentes pressions et interventions, une bonne condition physique et une disponibilité pour des déplacements fréquents et une intégrité avérée. Ce sont, entre autres, les critères de sélection exigés pour tous ces postes. Les prétendants sont appelés à déposer leurs dossiers de candidature auprès de la Direction de coordination nationale des Pôles Anti-Corruption au 5e étage de l’immeuble CNAPS aux 67Ha avant le 15 décembre prochain.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. récrutement des corrompus.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.