EISA : Renforcement des capacités des assistants des femmes parlementaires

Eisa a procédé au renforcement des capacités des assistants des femmes parlementaires.

Dans le cadre du projet «Africa Democracy Strengthening IV» ou ADS IV mis en œuvre par l’Institut Electoral pour une Démocratie Durable en Afrique (EISA) et financé par l’Agence Suédoise de Coopération au Développement International (Sida), EISA entend contribuer à l’amélioration de la participation des femmes dans les processus de prise de décision à Madagascar. Dans cet objectif, EISA apporte un appui spécifique aux femmes parlementaires depuis la mise en place de l’actuelle législature en juillet 2019. L’assistance apportée par EISA aux députés s’inscrit dans la volonté de l’organisation de contribuer à l’avènement d’un parlement plus sensible au genre, la promotion de réformes législatives qui prennent en compte l’égalité hommes-femmes et au renforcement de l’influence des femmes à travers une série de thématiques techniques visant à accroître leur participation effective aux travaux parlementaires. Ces objectifs sont conformes aux visions et priorités définies par le Plan Stratégique de l’Assemblée nationale (2020-2025). Ainsi, et en réponse à la requête du Caucus des femmes parlementaires, EISA prévoit organiser un séminaire de renforcement des capacités des assistants des femmes parlementaires en rédaction de proposition de lois ou d’amendements de lois, les 24 et 25 novembre 2020 à l’hôtel Carlton Antananarivo.

Elaboration de lois. L’objectif global de l’atelier est de renforcer les compétences des assistants parlementaires dans le domaine de la logistique afin qu’ils puissent appuyer les femmes parlementaires dans leur pouvoir de légifération. De façon plus spécifique, l’atelier vise à expliquer les rôles et responsabilités des assistants parlementaires dans l’élaboration d’une loi, mettre à la disposition des assistants parlementaires les outils nécessaires en matière d’élaboration de lois notamment les règles qui président la conception, l’élaboration et l’évaluation des lois, renforcer les capacités des assistants parlementaires à rédiger des propositions de lois et améliorer les capacités des assistants parlementaires en matière d’interprétation et d’analyse de projets de lois. La méthodologie de la formation sera participative, interactive et basée sur des cas pratiques afin de favoriser les échanges et partages des expériences entre facilitateurs et participants.

Recueillis par Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.