Société civile : Contre le projet d’exploitation de terres rares à Ampasindava

Depuis 2015, les organisations de la société civile et les communautés affectées par le projet d’exploitation de terres rares à Ampasindava, dans le district d’Ambanja, n’ont cessé d’alerter les autorités malgaches sur les dangers de ce projet de la société Tantalum Rare Earth Madagascar (TREM), qui a été renommée RREM après que la société d’Etat chinoise REENOVA en soit devenue l’actionnaire majoritaire.

Selon le communiqué, un tel projet aura des impacts désastreux sur des milliers d’hectares d’espaces naturels, notamment la pollution extrêmement toxique qui menace les moyens d’existence des populations affectées et riveraines ainsi que la biodiversité terrestre et marine exceptionnelle de la région. L’extraction des terres rares et son raffinage ont un terrible coût pour l’environnement et les écosystèmes en général.

Recueillis par Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Et toutes ces ongs internationales qui financent la conservation dans cette zone qui se taisent !

  2. Et tous ceux qui crient au scandale utilise leur téléphone et autres appareils qui utilisent des terres rares. Ils sont d’accord pour que la pollution soit chez les autres et que eux profitent de cela. Il faudrait trouver une société qui soit capable d’exploiter ces terres rares sans polluer.

  3. Pour tous ceux qui douteraient des ravages causés par l’exploitation des terres rares ou feindraient de les reconnaître, il existe un reportage glaçant sur le sujet intitulé « la face cachée des énergies vertes ». Pour ceux qui persisteraient à soutenir ce type d’activité, on peut légitimement s’interroger sur le degré de leur conscience. Privilégier l’appât du gain au détriment de l’environnement et surtout de la santé de l’être humain devrait être considéré comme un acte pénalement répréhensible. Globalement il faut arrêter de jouer avec le sort de la planète, n’en déplaise aux thuriféraires de la croissance à tout prix. Le système économique qui régit le monde aujourd’hui a de sérieux problèmes, dont celui de sa raison d’être. Ses partisans devraient s’interroger sur sa pérennité. Il est impératif de passer à autre chose, vite, la menace de notre survie est déjà évoquée, merde !. Le combat des résistants d’Ampasindava est exemplaire.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.