Marc Ravalomanana : « Les menaces, les intimidations ne nous feront pas reculer »

Marc Ravalomanana reste très critique à l’endroit des dirigeants.

Après sa présentation de vœux de nouvel an au peuple malgache le 31 décembre dernier, l’ancien président Marc Ravalomanana a reçu le staff du TIM qui a présenté à son tour ses vœux de nouvel an au fondateur de ce parti, avant-hier, en son domicile à Faravohitra.

Tout comme dans sa déclaration de la fête de la Saint-Sylvestre, Marc Ravalomanana n’a pas été tendre à l’endroit des tenants du pouvoir. « Le pays a reculé en 2020 et le peuple malgache se trouve dans une situation intenable ». Et d’enchaîner que « les dirigeants actuels sont plutôt préoccupés par les apparences et ils oublient de ce fait ce qui intéresse vraiment le peuple malgache. Cela reflète la mauvaise gouvernance ».  Et lui de se demander « est-ce que nous allons nous taire face à la situation dans laquelle vit le peuple malgache ? ». Ainsi, il a clamé haut et fort que « les intimidations et les menaces ne nous feront pas reculer et nous allons dénoncer ce qui ne marche pas dans le pays ».

Camp de l’opposition. Toujours d’après l’ancien président « l’instauration de la démocratie dans le pays va continuer. La transparence en est un des piliers de la démocratie dans la gestion des affaires publiques ». Il n’a pas manqué également de s’adresser à l’opposition. «  Nous devrons resserrer davantage nos rangs. Soit faire preuve de solidarité ». Il a même annoncé qu’il sensibilisera ceux qui hésitent encore à rallier le camp de l’opposition. « L’objectif étant de mettre en place un pays où il fait bon vivre. Nous n’allons pas rester les bras croisés face à la situation qui prévaut dans le pays », a-t-il soutenu. L’on se demande ainsi si dans ces nombreux déplacements en différents endroits de la Grande île, Marc Ravalomanana va essayer de faire passer son message. D’ailleurs, il l’a dit, malgré les différents obstacles auxquels il devrait faire face, il continuera de sillonner le pays.

Recueillis par Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. L’’instauration de la démocratie dans le pays va continuer. La transparence en est un des piliers de la démocratie dans la gestion des affaires publiques »
    Venant de sa part concernant la transparence, lui qui a confondu (..) ses intérêts privés et son enrichissement personnel avec les intérêts de l’Etat, …cela laisse pantois !
    Comme d’ailleurs son respect de la démocratie qu’il n’a eu de cesse de bafouer !!

  2. Ravalomanana a du sang sur les mains et a des arriérés d’impôts qui dépassent l’entendement avec les 100 milliards de fmg depuis …1999 ! Ce sont les grandes différences avec ANR Mieur RASOULOU même s’il y a beaucoup à dire sur la gestion du pays actuel .

  3. Je crois que cette technique d’intimitadion faisait partie de la panoplie de Ravalomanana lorsqu »il était au pouvoir, Rajoelina ne fait que l’imiter!
    Rajoelina est le parfait miroir de Ravalomanana
    M’étonne pas que ça arrive à lui!
    Aza izay teneniko no henoina, fa izay lazaiko tanterao!
    La politique de victimisation (prendre sa personne comme victime) marche toujours!

Poster un commentaire