EX-détenus politiques : 1243 dossiers déposés au CFM

Les dirigeants de la fédération des ex-détenus politiques (encadrant Me Olala) entendent durcir leur position au cas où mes dirigeants ne considèrent pas leur cas.

Comme nous l’avions déjà annoncé dans notre édition d’hier, la fédération des ex-détenus politiques a tenu une conférence de presse, hier, à l’hôtel Colbert. Les différents intervenants, notamment le colonel Behavana Jean-Baptiste et Rakotomalala Henri dit Riri Be sur la non considération de la réconciliation nationale, plus précisément le décret d’application de cette rubrique par les tenants du pouvoir. A cet effet, le colonel Rabehavana a fait un rappel de la feuille de route pour la sortie de crise à Madagascar les 16 et 17 septembre 2011. Soit 10 ans après, d’ailleurs, ils n’ont pas manqué de rappeler ce cas. Selon les explications de Riribe, cette fédération compte 1868 membres et que 1243 d’entre eux ont déjà déposé leurs dossiers au CFM.  Ils ont, en outre, souligné qu’ils ont rencontré maintes fois,  ce dernier, mais les résultats se font attendre au niveau de cet organe. Ils ont également lancé un appel au niveau des dirigeants, notamment le Président de la République et le Premier ministre pour tenir compte de leur desiderata à savoir, entre autres, sur les décrets portant sur le fonds national de solidarité et la caisse nationale pour la réparation et l’indemnisation. Riribe est même allé plus loin en annonçant qu’ils donnent jusqu’au mois de mai au pouvoir  pour régler leur situation. Dans le cas contraire, ils vont prendre les dispositions qui s’imposent.

Dominique R. 

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.