Affaire 73,5 kg d’or : Procès des 3 passeurs ce jour en Afrique du Sud :

Journée décisive pour le dénouement de l’affaire des 73,5 kg d’or saisis par le service des douanes sud-africaines.

En effet, sauf changement de dernière minute, le procès des trois passeurs malgaches, à savoir Mahamodo, Anjaranantenaina Heriniaina et Regasy Francis Deliot, interpellés à l’aéroport international O.R Tambo de Johannesburg le 31 décembre 2020, aura lieu ce jour. Initialement prévu se dérouler le 2 janvier, le procès a connu un premier report. Les trois trafiquants vont donc comparaître au Kempton Park Magistrate’s Court ce jour. D’après les informations, des avocats auraient été engagés pour les représenter lors de cette comparution. Leur sort va être définitivement fixé. A moins que la Justice sud-africaine ne décide d’un second report. Jusqu’ici, les autorités du pays de Mandela n’ont donné aucune suite à la demande d’extradition de ces trois personnes et de rapatriement de ces lingots d’or. Dès le début de cette affaire, le gouvernement Malagasy a mené une démarche à la fois diplomatique et juridique dans ce sens. Mais pour l’heure, aucune réponse officielle de la part des autorités sud-africaines. La question est de savoir si ce silence ne vaut pas refus. L’on aura la réponse à cette question à l’issue du procès de ce jour à Jobourg. En effet, si la Justice locale décide de condamner les trois passeurs, l’affaire deviendra difficile pour Madagascar car cela veut dire qu’ils vont purger leur peine en Afrique du Sud. Il sera difficile par la suite pour la Justice Malagasy de juger des prévenus qui ont déjà été condamnés dans un autre pays. Pour ce qui est de la question du rapatriement des 73,5kg d’or, les négociations vont être menées sur le terrain diplomatique. Il ne faut donc pas s’attendre à ce qu’une décision y afférente soit prise durant le procès de ce jour. Quoiqu’il en soit, l’on peut affirmer que la Justice et les autorités de la Nation arc-en-ciel ont déjà eu un long moment de réflexion avant de se prononcer sur le sujet.

Rapprochements judiciaires. Côté Malagasy, l’enquête avance à vitesse grand V. Pas plus tard que vendredi dernier, la Gendarmerie nationale a sorti un avis de recherche contre 7 personnes soupçonnées d’être impliquées dans cette affaire. Il s’agit de Andriafendrianana Amstrong, Saady Fanohizana, Ben Hassan Salimo, Mahamodo Saïd, Azaly Failaza Pacheco, Toky Nathan alias Teddy, ainsi que Andrianantenainambinintsoa Pierre Stenny. Selon l’avis de recherche établi par le service des fichiers et des rapprochements judiciaires au niveau de la Gendarmerie nationale au Toby Ratsimandrava, ils sont recherchés pour leur implication dans l’affaire de mise en circulation à titre gratuit, de substances minérales avec des pièces justificatives sciemment établies de façon inexacte, faux et usage de faux en écriture publique, bénéficiaire d’abus de fonction, corruption active, corruption passive, délit de contrebande par aéronef, non-respect des obligations de rapatriement des devises, acte d’exploitation de substances minérales et mise en circulation à titre gratuit des substances minérales. Pour le moment, ces six hommes et une femme restent introuvables. Faut-il rappeler qu’actuellement, une dizaine de personnes ont déjà été placées sous mandat de dépôt à Tsiafahy et Antanimora dans le cadre de cette affaire. En tout cas, si l’on se réfère aux chefs d’inculpation qui pèsent à leur encontre, ces individus risquent gros dans cette affaire. Histoire à suivre.

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.