« Miara-manonja » : Le RMDM totalement éclipsé

Les députés TIM et les « Zanak’i Dada » ont repris les commandes pour reléguer au second plan les leaders du RMDM.

La manifestation de ce samedi constitue une occasion pour l’opposition de prouver son unité.

L’opposition est-elle gangrenée par une guerre de leadership ? C’est la question que se posent les observateurs actuellement. En effet, depuis le début du mouvement du « Rodoben’ny Mpanohitra hoan’ny Demokrasia eto Madagasikara » (RMDM), le leadership de l’ancien président Marc Ravalomanana est remis en cause par certains membres de l’opposition, notamment les partisans du « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » (HVM) qui n’ont jamais été actifs au sein du RMDM. C’est le cas également du « Malagasy Tonga Saina » (MTS) du député Roland Ratsiraka. Cette scission risque pourtant de fragiliser le « tolona pour le changement » initié actuellement par le clan Ravalomanana. A l’allure où vont les choses, les « Zanak’i Dada » risquent d’être esseulés lors de l’excursion prévue avoir lieu ce samedi. Jusqu’ici, les partisans du « Kravaty manga », ainsi que ceux des autres partis et formations politiques anti-Rajoelina restent à l’écart de l’organisation. Ce sont les députés élus sous les couleurs du « Tiako i Madagasikara » et quelques représentants du Groupe Panorama, en l’occurrence les Guy Maxime Ralaiseheno et l’ex-ministre de la Communication Vonison Andrianjato Razafindambo qui se positionnent sur le devant de la scène.

« Force de frappe ». En effet, l’on remarque actuellement que le « Rodoben’ny Mpanohitra hoan’ny Demokrasia eto Madagasikara » est complètement éclipsé par le « Miara-manonja ». Les Pasteur Edward Tsarahame et Alain Andriamiseza, qui étaient pourtant très actifs sur les interventions médiatiques en 2020, durant la période de lancement du RMDM, sont devenus complètement inaperçus. Ont-ils été relégués au second plan ou bien ont-ils choisi d’opter pour la stratégie de reculer pour mieux sauter ? C’est la question que se posent les observateurs. L’on aura probablement la réponse à cette question lors de la manifestation ou l’excursion (c’est selon) de ce samedi. Quoi qu’il en soit, cet événement constituera une occasion pour l’opposition de prouver son unité. Pour exprimer la véritable « force de frappe » de l’opposition, les leaders du TIM, du HVM, du RMDM et du Groupe Panorama doivent parvenir à laisser de côté leur égo et surmonter ce problème de manque de confiance et de guerre de leadership existant entre eux.

Davis R

 

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

4 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Midi madagasikara ef manomboka mahay miresaka d’une façon diplomariqie koa amzao anna d hita ihany aza au fond le couleur orange clair

  2. REVOIR TA COPIE MR DAVID R

  3. L’arrimage opposition, incitation, confusion n’a pas réussi à esquisser la moindre solution aux problèmes divers. Par contre la dégradation et la rétrogradation ont été au bilan de ces oiseaux de mauvaise augure.
    Avis aux gogos d’aujourd’hui et gagas de demain.

  4. Forcément quand on a l’opposition la plus bête du monde on ne sait plus ou est la queue et la tête.

Poster un commentaire