Christian Ntsay : « Il faut respecter le choix du peuple »

Christian Ntsay aux côtés des membres de son gouvernement, hier à Ambohijatovo Avaratra.

Le régime veut que l’opposition se fasse mesurer sa force lors d’une élection.

Le Premier ministre veut que l’opposition patiente pour les prochaines échéances électorales si elle veut prendre le pouvoir. Parce que les dés sont déjà jetés et les urnes ont déjà parlé, estime le chef du gouvernement. Il n’est plus temps de fomenter des coups et « il faut respecter le choix du peuple », a-t-il lancé lors du discours à l’occasion de la commémoration de l’assassinat du colonel Richard Ratsimandrava, hier à Ambohijatovo Avaratra. « Le pays a, non seulement, fait le choix démocratique, depuis 2018, mais aussi, choisi la bonne gouvernance et la liberté comme principes », a-t-il martelé.

Pouvoir. L’opposition met la pression sur le régime et fait monter d’un cran la tension politique, et ce depuis qu’elle a organisé le dernier meeting d’Imerinkasinina. Mais le régime ne se laisse pas également faire devant la détermination des partisans de Marc Ravalomanana et de Hery Rajaonarimampianina à faire vaciller le pouvoir. On accuse les opposants d’une velléité manifeste de déstabiliser le régime. Et à plusieurs reprises, depuis janvier, le chef du gouvernement parle de troubles qui sont en train de se tramer et qu’il dénonce avec véhémence.

Mesures. Les forces de l’ordre, quant à elles, sortent également ses griffes et mettent en garde. Hier, en marge de la cérémonie à Ambohijatovo Avaratra, le secrétaire d’Etat en charge de la gendarmerie, Richard Ravalomanana, a promis de prendre « des mesures appropriées contre les fauteurs de troubles ». Et « ceux qui tentent de porter atteinte à l’unité de l’armée » risquent gros, a averti le ministre de la Défense nationale, Richard Rakotonirina. L’armée, d’ailleurs, et dans son histoire, a déjà fait preuve de son « efficacité », a vanté Christian Ntsay. « Grâce aux efforts déployés par les forces de l’ordre, on a pu réduire, depuis 2018, le taux d’insécurité au pays », a souligné le chef du gouvernement.

Cérémonie. Hier a été une occasion pour le gouvernement de célébrer le 46ème anniversaire de l’assassinat du colonel Richard Ratsimandrava. Une cérémonie a eu lieu à Ambohijatovo Avaratra sous l’égide du Premier ministre, Christian Ntsay, avec la présence de certains membres du gouvernement, dont le ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, Tianarivelo Razafimahefa, le ministre de la Sécurité publique, Fanomezantsoa Randrianarison. Des parlementaires ont également assisté à ce rendez-vous, dont, entre autres, le vice-président du Sénat, Nicolas Rabemananjara.

Rija R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

6 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Ho re olona e ! COW BOY CHINOIS ve ity jeneraly BOMBA ity sa FIFOHAZANA sa DRESSEUR DE CIRQUE e ? kkkkkkkk Quel ACCOUTREMENT KKKKKKKK

  2. Doute ou non ? Le gus prétentieux et imbu de sa personne , qui se surnomme Matezitra a attrapé le tournis avec ses tracas personnels dûs à son nombrilisme et son égo démesuré.
    Il est vrai que la voie du développement et l’esprit obtus sont des lignes parallèles et ne se rencontrent jamais .

  3. Cher Mateza

    on a pas besoin de tes conseils car tu es trop stupide et de plus les malgaches t enmerdent toi et ta famille. apprend avant tout à respecter les gens sale con

  4. Pour tous les Malgache couillons qui ne voient que leur bout du nez.
    Les malgache n’ont jamais choisit comme président quelqu’un qui les prive de l’électricité, quelqu’un qui les prive de l’eau, c’est fondamental pour vivre quand même.
    Un président qui reste statique par rapport au KERE de son peuple, trouve pas de solution durable mais impose des petites idées tip-top à la rustine tout au long de son mandat.
    Un président bling-bling qui dilapide à tout va l’argent public pour des projets tape l’oeil ,ne sont même pas dans le besoin de tous les jours.
    IL FAUT QUE VOUS REVEILLER LES COUILLONS, CE PAYS TOMBE DANS L’ABYSSALE.

  5. S’opposer à perdre la raison n’est plus d’actualité; le rappeller aux vieux souvenirs des jeunes d’antan et des vétérans d’aujourd’hui était nécessaire.
    Toute crédibilité s’articule autour de programme et/ou de réalisation. Même affiché sur un mur de lamentations.

  6. Lazao koa fa misy TALIBAN e,, tandremo ndra manapoaka BOMBE artisanale eo….dia hosora-potaka izay rehetra tsy mitovy Fihorehana politika aminareo????? Aza hanaovanareo Sarin’Ady ny Ecole de Guerre toy io ny Vahoaka refa mihetsika ny mpanohitra, Dia hamoronana io atsanga tsy aman’orana rehetra io, hatsaharo io CINEMA nareo io . Sao dia mba tena marina indray io Trafic d’armes io dia afenina ndray?????HYPOTHESE io ???
    Ny RevELATION n’i ROLLAND Ratsiraka dia tena milaza fa manao keednapping Economique ny mpiara-miasa amin’ny Fitondrana amin’izao fotoana izao, Letchis , Vanille, etcc importation…..mampahantra vahoaka….i Ravalomanana dia nanao izany fa ny politique economique-ny dia namelona ny vahoaka sy ny Epiceries madinika sns……namelona tantsaha maro….amizao ??????????

Poster un commentaire