Andry Rajoelina : « Vary Tsinjo » et « Kaly Tsinjo » au menu

Le président Andry Rajoelina exige une réunion de tous les acteurs concernés par la hausse du prix du riz.  

« Répondre le mal par le travail ». Cette phrase prononcée par le président Andry Rajoelina lors de la commémoration de la tuerie du 7 février devient le mot d’ordre du régime face à l’offensive de l’opposition. Le social comme arme de riposte. En effet, le Chef de l’Etat décide de prioriser les actions sociales au profit des nécessiteux avec au menu, le « Vary Tsinjo », le « Menaka Tsinjo » et le « Kaly Tsinjo ». Hier, il a assisté au lancement officiel de la distribution du « Vary Tsinjo » et du « Kaly Tsinjo » dans le Fokontany Ankorondrano Andrefana, dans le troisième arrondissement. Il a été accompagné à l’occasion par le Maire de la Commune Urbaine d’Antananarivo, Naina Andriantsitohaina, le Gouverneur d’Analamanga Hery Rasoamaromaka et la députée de Tana IV, Aina Rafenomanantsoa. Désormais, le riz importé par l’Etat, par l’intermédiaire de la société SPM sera vendu à 1200 ariary le kilo dans les « Tsena mora » au niveau des six arrondissements de la capitale. L’huile alimentaire sera aussi vendue à 4000 ariary le litre. Le « Tsena mora » sera ouvert trois fois par semaine, le lundi, le mercredi et le samedi. En ce qui concerne le troisième arrondissement, le « Vary Tsinjo » fera 2400 bénéficiaires par semaine.

Prix du riz. Face à la hausse du prix du riz, le président Andry Rajoelina a donné une consigne ferme à la ministre de l’Industrie et du Commerce, Lantosoa Rakotomalala, afin de convoquer une réunion de tous les acteurs concernés, à savoir les producteurs, les collecteurs, les grossistes et les détaillants, dans les plus brefs délais. Le Chef de l’Etat trouve que la hausse actuelle du prix du riz est anormale et inconcevable. Tout en dénonçant l’existence des spéculateurs, il encourage le Ministère de tutelle à renforcer le contrôle du prix. « On ne peut pas tolérer la hausse des prix d’une manière déraisonnable et malhonnête, qui ne prend pas compte du pouvoir d’achat de la population qui subit de plein fouet les effets néfastes de la pandémie de la COVID-19 », a-t-il soutenu.

Points de distribution. Le Chef de l’Etat a aussi donné le coup d’envoi du « Kaly Tsinjo » dans le Fokontany d’Ankorondrano Andrefana. Au total, 60 points de distribution de repas chauds gratuits pour les familles nécessiteuses, vont être mis en place à Antananarivo. Andry Rajoelina exige à ce que les repas respectent les normes en termes d’hygiène et de propreté et que le menu soit varié. Les sites de distribution de « Kaly Tsinjo » sont ouverts tous les jours, du lundi au vendredi. Pour ce qui est du Fokontany d’Ankorondrano Andrefana, 100 personnes par jour vont bénéficier du « Kaly Tsinjo ».

Davis R

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

7 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. laoka sisa, dia ny dessert, dia ny hors d’oeuvre. . .
    mila sakafo tsinjo fanampiny varié

  2. Tokony mba hasina Sipa tsinjo Koa mba tsy hisian’ny viol sy inceste intsony… .

  3. 100 personnes par jour ? h hi hihi ih ihihi ha ha ha ha

  4. Vary tsinjo ,kaly tsinjo izay nahazo invitation ihany no voahasa hihinana ,fa ny ambiny tsy misy intsony ,fa efa tapitra o ,tara loatra ianareo .

  5. Nga tsy fantatrao fa noana ny vahoaka.Vonjy aina sy fitsinjovana ny vahoaka no anaovana io. Iza ny mpitonndra tsy namboly teto???? Tsy ampy ny vokatra ny vahoaka mitombo !

  6. @Rasendra
     » VOLA TSINJO  » no azy fa angaha izy adala efa noteneniko eto foana ny hoe efa vitany ny nampihinana ny  » IEM  » ny Gasy dia mihiditra @ PEM ( PILLAGE EXTREME DE MADA ) indray izao . INTELLIGEANT BE anie io FILOU VOAFIDY MAMIM-BAHOAKA tsika io e !

  7. Fa ity prezy ity ve izany tsy hamboly mihitsy fa hanao afera varotra sy importation foana e !

Poster un commentaire