Opposition : Manif ce samedi à Ambohijatovo

Ambohijatovo est devenue une place très convoitée par les politiques.

Après la sortie politique à Imerinkasinina, l’opposition met le cap dans la capitale. Des députés de l’opposition élus à Antananarivo ont informé le préfet de police à propos d’une manifestation qu’ils veulent organiser à Ambohijatovo samedi prochain.  Selon la correspondance signée par les députés du parti Tiako i Madagasikara, ces parlementaires vont faire un « rapport public » sur cette place et veulent organiser une manifestation. 

Refus. Durant le dernier trimestre de l’année dernière, l’opposition a déjà tenté le même coup dans d’autres villes en province, et avec la même formule. Mais les demandes de rapport public des parlementaires ont toujours été refusées par les autorités locales. A Toamasina, Mahajanga, Fianarantsoa ou Antsirabe, les parlementaires de l’opposition ont été toujours refusés d’accéder au site de manifestation et font face, à cet effet, à des murs de militaires. A Antananarivo, ils risquent de connaître le même sort. 

Concession. Ambohijatovo n’a accueilli aucune manifestation politique depuis 2009. Le site a changé de vocation et devient un parc d’attractions. Une stèle d’Albert Zafy y a été inaugurée en octobre de l’année dernière. En effet, il y aura une forte chance que les autorités ne fassent aucune concession face au projet des opposants et de leur refuser l’accès à ce lieu fort en symbole pour le régime actuel. En 2009, le mouvement dirigé par l’actuel président de la République part d’Ambohijatovo et conduit à la chute de Marc Ravalomanana. 

Troubles. Les autorités qui ont durci les mesures pour éviter toutes manifestations politiques dans la ville pourraient alors sortir les grands moyens pour empêcher ce projet de l’opposition. Depuis deux semaines, la ville a vécu avec la présence massive et dissuasive des forces de sécurité sur plusieurs axes stratégiques. Ce dispositif a été mis en place, selon les autorités, pour sécuriser la ville, éviter les troubles, et garder le rythme quotidien de la vie courante dans la capitale. En somme, les éléments de l’état-major mixte opérationnel sont mobilisés pour empêcher la moindre manif. Leur détermination a déjà fait ses preuves avec les paramédicaux et les étudiants en médecine lesquels ont dû se replier pour renoncer à la poursuite de leur manifestation. 

Rija R. 

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

5 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Raha ny fahitako sy fandinihako azy dia tsy azo lazaina ho mpanohitra velively iretsy mitonon-tena ho mpanohitra iretsy. Raha toa ka mpanohitra marina ry zareo nahoana ry zareo no nifidy an’i Ramatoa Christine Razanamahasoa ho filohan »y antenimiera? Nahoana no tsy nanolotra olona ry zareo? Tsarovy ho an’ ireo mbola tanora fa fony Ravalomanana nitantana ny tany sy ny firenena dia tsy azo natao velively io hetsika tianareo ho hatao io. Firy moa ny olona nigadra tsy amin’ny antony fony izy teo? Firy ireo orin’asa nobodoiny an-keriny? Ireo orinasam-panjakana dia namidiny avokoa Solima, Sinpa sns. Izao hetsika izao dia hetsika fanakorontanana tsotra izao no azo hilazana azy. Aiza ilay tenin’i Ravalomanana hoe opposition constructive (opposition structive hoy ny filazany). Raha sanatria ka tafaverina eo anie izy dia tsarovy fa ianareo izay nandray anjara amin’ny hetsika izao no hataony mitondra faisana.

  2. Hetsika mitondra mankaiza? Hitondra inona ho an’ny firenena? Ny mpitondra koa aiza ho aiza manoloana ny fitakiana? Dia tena tsy voavaha tokoa ve? Maninona raha mifampiresaka ny samy olon-dehibe? Mampalahelo ny firenena raha izao no toe-tsaina itaizàna ny vahoaka.

  3. Puisqu’il ne s’agit pas de manifestation à caractère social ou économique, seule une communication sommaire ne peut lui être méritée .Les initiateurs du présumé rassemblement doivent impérativement assumer leur entière responsabilité .
    Une seule règle ne saurait prévaloir ; celle de la RÈGLE DE L’ART.
    Règle de l’art à appliquer par les autorités en charge d’ assumer la protection civile et l’application des lois.
    Règle de l’art à faire valoir par les parties prenantes du mouvement.
    Règle de l’art dans la prise de décision des membres de l’administration compétente.
    Règle de l’art dans l’application du protocole sanitaire en vigueur .
    Règle de l’art étant ici considérée comme le : »SOA TOAVINA « .

  4. Ireo dia vouyous izay nangetaheta fahefana hanan-karena fotsiny, fa tsy mpanohitra intsony ka azontsika Malagasy tsara ny rafitra.
    Fanontaniana iray, maninona i Marc RONONO no mitady fahefana fotsiny fa tsy mifantoka amin’ny raharaham-barotra ataony raha te hanampy ny vahoaka malagasy izy?

  5. ce sont des vouyous qui ont assoiffé des pouvoirs pour s’enrichir juste mais non plus des opposants donc nous les malgaches ,nous avons bien compris le système.
    Une question, pourquoi Marc RONONO ne fait que chercher le pouvoir au lieu de se concentrer pour ses affaires commerciales s’il veut aider les malgaches?

Poster un commentaire