Diaspora malgache : Participation au processus électoral envisagé par le gouvernement

Le Conseil des ministres d’hier a approuvé la nouvelle lettre de politique nationale destinée à la diaspora malgache. Elle développe les axes prioritaires du gouvernement qui seront à mettre en œuvre dans le cadre d’un plan décennal. Cette nouvelle politique est fondée sur la base de la protection et la coopération avec ces communautés de ressortissants du pays qui vivent à l’extérieur. Elle donne ainsi, selon le communiqué du conseil, de l’importance à la culture, us et coutumes, aux échanges sociaux, économiques et financiers. Le document décrit également le projet pour une participation future de la diaspora au processus électoral du pays. Une innovation qui sera graduelle et nécessite, au préalable, un dialogue et une coordination, a précisé, pourtant, le communiqué de la présidence.

En outre, le conseil a donné son feu vert pour qu’un militaire dirige la nouvelle agence nationale anti-fraude. Il s’agit du général Voahangy Andriamanalinarivo qui se trouve, en effet, et depuis hier, à la tête de cette nouvelle structure au niveau de la présidence de la République qui a pour mission de traquer et de réprimer toutes formes de fraudes que ce soit, entre autres, au niveau des services des douanes, des impôts, des passeports, ou dans d’autres branches de service public.

Par ailleurs, la création d’un bureau du service régional de la sécurité intérieure au niveau de la police nationale, dans la région du Haute Matsiatra, a été approuvée par le conseil des ministres. Le nouveau bureau devrait être érigé sur le site de l’ancien terrain de Somacodis à dans la commune urbaine de Fianarantsoa. Il en va de même pour la construction du bureau régionale de la sécurité intérieure à Ivato qui devrait sortir de terre sur le site actuel du « building Manara-penitra » dans la commune d’Ivato.

Recueillis par Rija R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Eto Madagasikara aza tsy mahamenatra ny hala-bato sy ny tricherie isan-karazany.
    Izay vato alefa avy any an-dafy ve no misy hanisy sira.
    Fika fotsiny izany mba hampanginana ny diaspora satria hoe efa nifidy koa.
    Ny zavatra tsy azo ekena dia ny fampidirana logiciels étrangers, ny observateurs étrangers,ary mialoha ny fifidianana ho avy atao dia tsaraina ireo mambra HCC sy ny CENI nanaiky ny hala-bato sy nampitondra faisana ny vahoaka.

Poster un commentaire