Monja Roindefo : Contre l’usage des armes à feu

Le président national du Monima, Monja Roindefo, a son mot à dire concernant la situation qui a prévalu tout récemment à l’université de Toamasina. Tout d’abord, il a présenté ses condoléances à la famille du défunt. Il s’est insurgé, notamment contre l’usage des armes à feu pour maîtriser une réunion publique. Il est aussi contre la destruction des biens d’autrui. A lui de faire remarquer que les étudiants sont dans leur droit lorsqu’ils revendiquent leurs bourses. Il n’a pas manqué, également, de lancer un appel aux dirigeants de trouver une solution pérenne à ce qui se passe dans le pays.

Recueillis par Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Se contredire est une pratique du jongleur.
    Si l’application du droit est requise ; le droit se doit d’être mise en pratique sur les deux camps.
    Celui des programmeurs d’ onde d’ instabilité et celui des agents anti- casse.
    La violence sous toutes ses formes et de part sa nature est CONTRAIRE au droit.

Poster un commentaire