Liberty 32 sur Toamasina : « Nous condamnons fermement toute forme de violence »

L’association Liberty 32 a sorti un communiqué sur la manifestation estudiantine à Toamasina ayant entraîné le décès d’un étudiant et des blessures pour d’autres. Un extrait de ce communiqué: « Nous adressons nos sincères condoléances à la famille et connaissances de Johanelle Jacques Michel (étudiant en 2è année dans le département Économie, université de Toamasina) et souhaitons un prompt rétablissement à tous les blessés. Nous condamnons fermement toutes formes de violence et de destruction de biens pendant une manifestation citoyenne. L’État a le devoir de protéger les citoyens selon l’article 8 de la Constitution de la République de Madagascar, ainsi nous condamnons l’utilisation des balles réelles ayant entraîné la mort d’une personne et, par conséquent, provoqué encore plus de tensions. Nous sollicitons les forces armées d’assurer leurs rôles en tant que protecteurs des citoyens et de leurs biens tel que dispose l’article 31 de la code de conduite de la gendarmerie nationale de l’arrêté n°19 905/2008 du 11 novembre 2008 portant code de conduite de la gendarmerie : « le personnel de la gendarmerie nationale doit être un éducateur, sa mission est plutôt préventive que répressive… » ; l’article 34 de l’arrêté n°20 404/2011 du 28 juin portant code de conduite de l’armée malagasy : « Le militaire doit être courtois, rigoureux et faire preuve de professionnalisme dans l’exercice de ses fonctions » ; l’article 6 du décret n°96-174 du 9 mai 1996 portant code de déontologie de la Police nationale: « Le fonctionnaire de la Police nationale… fait face aux devoirs de ses charges sans haine, ni crainte, ni encore complaisance, avec toujours à l’esprit le sens de l’honneur et ne se départit de sa dignité en toutes circonstances. Placé au service du public, il se comporte avec celui-ci d’une manière exemplaire… ».

Recueillis par Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Salama namako ô
    Mba fantatry ry zareo manao fanamiana ve aloha izany teny rehetra izany e?
    Izaho aloha resy lahatra, sanatria tsy fanambaniana velively fa tsy misy mahay izany andalana nampiasana izany e. Tsy ho an’ireo manao fanamiana ihany fa amin’ny lafiny rehetra. Raha bangoina amin’ny teny tokana: TSY HAIN’NY OLONA NY ANDRAIKINY AMIN’NY SEHATRA REHETRA. NY FITONDRANA DIA NATAO HIARO NY VAHOAKANY SY NY FANANANY. TSY IZANY MIHITSY NO HIAINANA ANKEHITRINY FA TENA MIFAMADIKA BE. JEREO NY FILM ATAON-DRY ZALAHY TAMIN’NY ZANAK’I MAITRE HANITRA. MARIVO TOTOTRA. MIHEVITRA NY OLONA HO KETRINA.
    SARIBAKOLY DAHOLO IREO MANAO FANAMIANA IREO E! TSY MISY ANTENAINA! HISY SAHY HANAO TSIA AMIN’I L’AUTRE VE (iza ary io ô?)? AZA MANONOFY E
    RAHA NY AFERA BARIKADIMY? FAIZANA NY PRESIDENT ONIVERSITE GADRAINA NY NAMONO NAHAFATY ILAY MPIANATRA SA HOE OHARINA AMIN’ILAY TAMIN’NY 07 FEBROARY, REHEFA MISY MATY NA IRAY NA ZATO NA IRAY ALINA, MITOVY TSY MISY VALAKA RY SAKAIZA A. ARY TY MINISTRA MITENITENY FOANA HOE « LEGITIME DEFENSE »!!!!! AAAAA.
    Sady tsy mahay no tsy mahalala fomba ny mpitondra. Misy ny manjo dia tsy misy mahasahy mijoro mamapahery ny tramanjo. Manameloka ny tenany izany izy e. Tsy Governora, tsy prefet, tsy …..tsy …tsy

  2. Préserver la vie devrait et doit être une priorité absolue pour tous et quel que soit le rang ou la fonction de chacun.
    Un des moyens pour y accéder est le refus d’affrontement et faire bonne contenance devant toutes provocations et la spirale de la violence.

  3. Bien dit.Au moins quelqu’un qui sait ce qu’il dit.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.