Manasé Bezara ancien ministre : « Madagascar est devenu un Etat très centralisé »

L’ancien sénateur et ex-ministre de la Décentralisation, Manasé Bezara, a procédé à une enquête portant sur 110 individus dont 5 par région. Il en est ressorti que 71 enquêtés ont répondu que « Madagascar est devenu un Etat très centralisé ». Il estime ainsi que « nonobstant les nombreux discours autour du sujet, cette culture politique où l’identité de chaque région devrait s’affirmer dans un esprit de mutuelle estime, de respect réciproque et de tolérance, est restée floue. Alors que la gouvernance pourrait, non seulement aider à vivre la complémentarité, mais surtout gérer les contradictions voire apporter des réponses durables à certains défis de notre société ». Et d’enchaîner que « en réalité, une gouvernance décentralisée exige une répartition différente du pouvoir, voire une notion différente et, c’est là le point de difficulté. Car, il est naturel que les lobbies centralisateurs se dessaisiront difficilement d’une prérogative qui leur a toujours accordé, puissance, richesse et honneur. Profitant de la timide volonté politique ambiante à décentraliser de l’Etat, ils lissent les pentes pour déconstruire les stratégies de partage de pouvoir. Par compensation, ils adoubent ensuite ensemble une décentralisation de façade, ces genres de slogan attrape-nigaud utile en période de campagne électorale. Concernant les Faritra, la décentralisation n’est pas un fruit à cueillir, c’est un champ à cultiver, un processus long et méthodologique ». Il pense, par ailleurs, qu’« une voie vers une décentralisation réussie réclame aux habitants une mise en ressources de leurs valeurs en matière de savoir et de qualités humaines ».

Recueillis par Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

4 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. C’est une honte qu’après 20ans de mise en oeuvre d’une politique de décentralisation, celle ci n’est tjrs pas effective et qu’on retourne vers une excessive centralisation du pouvoir et des ressources !

    (NB: Statistiquement, cet échantillon de personnes enquêtées est représentatif si considéré au niveau global du pays. Reste à savoir si l’auteir a utilisé un sondage aléatoire pour confirmer la fiabilité des résultats.)

  2. L’air du temps est au brouhaha !

  3. 25 millions d habitants 110 personnes sondées!!!!!! Cette enquête n a aucune valeur quels que soient les résultats annoncés. …
    De l argent dépensé pour rien

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.