Opposition : Pour la libération sans condition des 12 manifestants

L’opposition entend mener une nouvelle stratégie. ( Photo Princy)

Elle entend adopter une nouvelle stratégie. Même si elle a donné quelques détails, elle n’a  toutefois pas mentionné s’il y aurait ou non des descentes dans la rue. L’on saura peut-être un peu plus dans les jours à venir.

24 heures après la détention préventive de 12 manifestants à Analakely et ses environs, l’opposition a réagi. A cet effet, elle a tenu une conférence de presse, hier, au siège du RMDM, à Belair. Elle revendique ainsi la libération sans condition de ces 12 manifestants. La plateforme de l’opposition a fait remarquer qu’ « il n’y avait pas eu ni de sang versé ni des actes de vandalisme samedi dernier. Il s’avère ainsi injuste de procéder à l’emprisonnement de ces 12 manifestants ». Des dispositions que l’opposition ne comprend pas vu qu’il n’y avait pas de casse, ce jour-là. Elle estime ainsi que sa revendication est justifiée.

Nouvelle stratégie. Quant à la suite du programme, l’opposition de souligner que malgré la pression émanant des tenants du pouvoir, elle va adopter une nouvelle stratégie. « L’on ne va plus se contenter de procéder à des rapports, mais le mouvement sera orienté vers la lutte contre la dictature et les abus de pouvoir », a-t-elle indiqué. Toujours est-il que le préfet de police, le général Angelo Ravelonarivo, n’a pas caché que des mesures pourraient être portées à l’émission « Miara-manonja »  avec notamment ce qu’il qualifie d’incitation à la haine diffusée par ladite émission. Toutefois, le Préfet n’a pas manqué de féliciter la population tananarivienne quant à la sagesse qu’elle a montrée tout en présentant ses excuses auprès de la population de la capitale pour les désagréments occasionnés par les dispositifs mis en place par les forces de l’ordre, samedi dernier.

Recueillis par Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Le chant des braillards est un refrain qui date.: » tsy azonay, aza avelanareo « .
    Les choristes sont pratiquement les mêmes.
    Le tempo n’a pas beaucoup évolué
    C’est toujours le LAMENTO.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.