Concours d’entrée dans la Police : Mise en garde contre les manœuvres de corruption et d’escroquerie

1250 élèves intégreront prochainement les écoles de Police, à raison de 1000 agents et 200 inspecteurs à l’ENIAP à Antsirabe, contre 30 officiers et 20 commissaires à l’ENSP à Ivato.

Les corrections sont prévues d’être terminées cette semaine, c’est-à-dire un mois après les épreuves écrites qui ont eu lieu les 27 et 28 février 2021. La saisie des notes (avec des codes) a commencé. Le délai de notification des candidats admissibles aux épreuves orales se situe entre 15 et 45 jours. Les résultats définitifs des concours d’entrée à l’ENIAP et à l’ENSP seront publiés un mois après. 

Au mérite. Les concours, les corrections et la publication des résultats (à l’aide de logiciel) sont placés sous l’étroite surveillance de l’Inspection Générale de la Police Nationale (IGPN). Et ce, conformément à la déclaration du ministre de la Sécurité Publique, le Contrôleur général de Police, Fanomezantsoa Randrianarison qui a assuré que « les concours sont propres et fiables ». Il a garanti que « l’admission se fait uniquement au mérite ». 

Trafics d’influence. Dans un communiqué en date d’hier, le Ministère de la Sécurité Publique (MSP) de faire savoir qu’ « il n’y a aucun paiement d’argent pour être admis ». Et d’expliquer que « la corruption est sévèrement réprimée par la loi qui punit à la fois le corrupteur et le corrompu ». Le MSP appelle tout un chacun « à faire preuve de vigilance et à ne pas se laisser arnaquer par des escrocs qui leur soutirent de l’argent ». En effet, il y a des individus qui prétendent avoir la capacité de faire entrer des candidats dans la liste des admis, moyennant une somme d’argent. Certains responsables n’hésiteraient pas non plus à faire du trafic d’influence en arguant que tel candidat ou telle candidate serait un membre de leur famille. En cas de manœuvres douteuses, l’IGPN est joignable sur le numéro 0340550734.

R.O

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Les futurs corrompus, bon courage à vous. Et je pense que l’on vous apprendra comment faire des abus d’autorité envers la population une fois que vous serez à vos postes

Poster un commentaire