Monja Roindefo : Félicitations pour le rapport de la « commission Duclert »

Le président national du Monima, Monja Roindefo, a adressé une lettre ouverte à l’ambassadeur de France à Madagascar, Christophe Bouchard, et ce, faisant suite à la restitution du rapport de la « Commission Duclert », mettant en cause la responsabilité de la France lors du génocide survenu au Rwanda en 1994, rapport à l’initiative du président de la République française, Emmanuel Macron, « le parti Monima, fondé par la figure emblématique de la lutte anticoloniale de notre pays Monja Jaona, dont je suis le président actuellement ne saurait observer un tel événement dans le mutisme ».

Signification. Il exprime ainsi ici ses vives félicitations « pour le courage historique dont a fait montre le Président Emmanuel Macron en diligentant ce rapport avec cette conclusion lourde de signification. Certes, le Président Emmanuel Macron a brisé nombre de tabous auparavant, quand il s’agit des relations de la France avec les pays anciennement colonisés, mais la sortie dudit rapport, même s’il ne sera pas le dernier en son genre, témoigne de la constance de cette démarche ». Monja Roindefo pense, en outre que « nous croyons, Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur, que dans cette optique, même les relations entre la France et Madagascar concernant les îles Eparses connaîtront une évolution positive ».

Recueillis par Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Seul le rapport de la commission DUCLERT importe ici!!!
    La livraison au public du rapport DUCLERT sur le rôle de la France au Rwanda en 1994 au sujet du génocide est un acte, à caractère humaniste et politique,qui mériterait un trait particulier.
    L’indépendance et la Probité dont les rapporteurs ont fait preuve atténuent -si peu soit-il – le poids du déshonneur commis .
    Des faits qui sauront rappeler aux anciennes puissances coloniales que l’histoire est inéluctable ; que le temps est inexorable ; et que tout devoir reste inoxydable.
    En tout état de cause, le rapport vient ôter une grosse épine dans les pieds d’Emmanuel.
    Si tant est que l’humain est doté d’intellect, ce qui le distingue du cléb….

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.