Mouvement Rohy : « Le budget affecté aux secteurs sociaux est minime »

Avec la propagation du coronavirus qui ne cesse de gagner du terrain, le mouvement Rohy a apporté son point de vue. D’après l’analyse de cette ONG sur la loi de finances 2021, « si les prévisions macro-économiques sont fortement optimistes avec, notamment une augmentation du taux de pression fiscale de 2,1 points dans un contexte de crise nationale et mondial, les dépenses sont prévues à 10.761 milliards Ar., soit une augmentation de 6,9% en valeurs nominales et seulement de 0,3% en valeurs réelles… Mais des priorités incompréhensibles dans cette conjoncture post-Covid 19 portent notamment sur des augmentations de budget qui doivent être justifiées dans des ministères non prioritaires (Ministère de la Jeunesse et des Sports et ministère des Postes et Télécommunications et du Développement Numérique». Et Rohy de continuer que « le gouvernement réaffirme la priorisation du budget des secteurs sociaux, l’augmentation du budget des secteurs sociaux est minime, avec une hausse de 8% en considérant les valeurs nominales et 1,3% en valeurs réelles. Les biens et services accusent une baisse de 4,2% par rapport à 2020. Si les variations entre les entités sont inégales, le gouvernement devrait être vigilant sur le maintien d’un budget de fonctionnement suffisant pour permettre aux entités d’assurer un service de qualité minimum aux usagers.

Recueillis par Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Est-ce qu’il suffit de lancer une sonnette d’alarme à travers les presses interposées?
    A mon avis, le mouvement Rohy doit éduquer les citoyens à devenir de vrais responsables dans leurs domaines respectifs. Il ne suffit pas de faire des conférences de presse en lançant des déclarations à coup d’éclats mais il faut proposer des actions concrètes aux responsables : des éclaircissements à envoyer aux députés avant la validation des Lois des finances, des informations à donner à vos membres pour qu’ils agissent en connaissance de cause et pour qu’ils appliquent les principes de bonne gouvernance car je vois que bon nombre d’associations soit disant oeuvrant pour le développement ne font qu’empirer la corruption dans leur manière de faire, des sensibilisation à l’endroit des enseignants et élèves pour que l’éducation produise vraiment des personnes bien éduqués (développement humain durable) mais non pas des personnes bien élevées (ce sont les animaux qu’on élève => élevage)

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.