Nationalité malgache : Le CNOE craint une « crise sociale majeure »

Vifs débats sur la réforme du code de la nationalité initiée par les députés.

La proposition de loi sur la réforme du code de la nationalité continue de faire jaser. Même si les députés ont rebroussé chemin quant à l’adoption de ce texte, le débat est loin d’être clos. Hier, le KMF-Cnoe est intervenu sur le sujet et interpelle sur le manque de transparence autour de ce projet de texte. À cet effet, cette organisation de la société civile demande à ce que « l’intégralité de la proposition de loi soit publiée en malgache, et qu’un cadre de concertation soit créé afin de privilégier une discussion préalable à l’adoption du nouveau texte ». Dans ce sens, le Cnoe veut que le débat soit ouvert à d’autres parties prenantes au-delà du cercle parlementaire. L’enjeu est important, estime ce membre de la société civile qui craint, derrière cette initiative, une « crise sociale majeure », si le sujet n’est pas abordé dans sa profondeur. L’organisation, qui dit tout haut ce que beaucoup pensent tout bas, craint également que la nationalité malgache servira « à certains pour acquérir des biens fonciers ». Les députés qui ont mijoté le texte, quant à eux, sont pointés du doigt. L’Assemblée nationale, pourtant, affirme qu’il n’y a « aucunement une disposition dans cette proposition de loi qui entend brader la nationalité malgache ».

Recueillis par Rija R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. amin’ireo olona manaiky io volavolan-dalàna io ve efa mba nisy nangataka zom-pirenena hafa : France, Etats-Unis d’Amérique, Allemagne, Suède, Suisse, Pologne, Chine, Japon…sy ny tsy voatanisa rehetra ?
    nodinihan’izy ireo ve hoe inona sy inona avyno lalana diavina vao hahazo izany zom-pirenenan’ny Firenena hafa izany?
    fa angaha izy ity vitan’ny hoe hangataka « NATIONALITE » izao sy izao aho dia ekena moramora fotsiny.
    hangataka « visas touristiques » fotsiny aza ianao efa lahona vao hahazo, raha hahazo, maika fa « NATIONALITE ah NATIONALITE ».
    mba asio fiheverana lalina fa aza manaonao foana sao hanimba zavatra eto aminy Firenana.

  2. Là où il va falloir aborder concernant ce sujet c’est l’acquisition de la nationalité Malagasy issu d’un mariage mixte. Ils sont nombreux à Madagascar, et le problème c’est que la mère Malagasy ne peut pas léguer la nationalité à ses progénitures, ceux qui est vraiment aberrant, et surtout lorsque l’enfant porte un patronyme mixte (Malagasy et étranger), il va falloir a l’intéresser de prouver qu’il est Malgache, s’il ou elle est né (e) avant le mariage de ses parents c’est acquis, sinon il va y aller de galère en galère. Alors Mesdames et Messieurs les parlementaires penchez-vous la dessus !

Poster un commentaire