26 juin 2021 : Défilé militaire inédit avec deux Généraux retraités

Les Généraux Jean Claude Rabenaivoarivelo et Richard Ravalomanana ont atteint l’âge limite de leurs grades respectifs.

Jour J-14 pour la célébration du 61ème anniversaire de la fête de l’Indépendance.

L’année dernière, le défilé militaire avait eu pour cadre l’Avenue de l’Indépendance à Analakely, comme au bon vieux temps de la Première République. Le président Andry Rajoelina avait d’ailleurs passé la troupe en revue, à bord de la Cadillac blanche décapotable qui servait de véhicule d’apparat à celui qui fut considéré comme le père de l’Indépendance. En raison de la crise sanitaire, la fête s’est tenue à huis clos devant un nombre restreint de personnalités. Le public était … invité à suivre en direct à la télé l’événement, après avoir été privé, la veille, du traditionnel feu d’artifice.

Mesures d’allégement. Pour cette année, la célébration du 26 juin a toutes les chances de se tenir au stade Barea devant un public masqué, dont la jauge reste sans doute à fixer puisque le coronavirus continue de circuler, quand bien même le nombre de nouveaux cas serait en baisse, comme la quantité de tests effectués. À deux semaines de l’échéance, la nouvelle infrastructure qui dément les préjugés sur le « made in China » est presque prête. Les 16 000 sièges sont installés même s’ils ne seront pas tous occupés afin de respecter la distanciation physique. De toute façon, on sera fixé sur les mesures d’allégement annoncées demain soir par le président de la République qui pourrait lever ou prolonger pour une énième période de 15 jours, l’état d’urgence sanitaire.

Honorariat de grade. Concernant le défilé militaire proprement dit, il promet d’être inédit avec la présence de deux chefs militaires qui pourraient parader en tenue civile. Il s’agit du Secrétaire d’Etat chargé de la Gendarmerie, le Général de corps d’Armée Richard Ravalomanana qui avait atteint l’âge limite de son grade le 14 décembre 2020. En principe, il ne pourra plus arborer ses « 4 étoiles » sur son képi et ses épaulettes, sauf si le port de grade honoraire est autorisé dans les rangs de la Gendarmerie. Encore qu’une telle exception qui ne confirme pas forcément la règle, soit généralement admise pour des cérémonies honorifiques. Reste à savoir si l’honorariat de grade est admis à l’occasion du défilé du 26 juin qui est une cérémonie publique officielle et de surcroît militaire.

Trois noms. Le Chef d’Etat Major des Armées (CEMA), le Général de division Jean Claude Rabenaivoarivelo a également atteint l’âge de la retraite le 24 mai dernier. Il n’a pas été remplacé jusqu’à présent, même si trois noms auraient été proposés au président de la République et chef suprême des forces armées qui a décidé de ne pas encore décider. Le président Andry Rajoelina qui a une vision ne se limitant pas au court terme, serait réticent pour nommer un nouveau CEMA proche de la retraite. En attendant, le Général Jean Claude Rabenaivoarivelo reste à son poste de commandement. Il continue d’assurer les préparatifs du défilé militaire du 26 juin pour lequel on attend de voir s’il va apparaître en uniforme de Général de division (sur autorisation préalable du ministre de la Défense nationale) ou en tenue civile, à moins qu’il ne soit remplacé d’ici là.

R.O

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire