Îles Glorieuses : Le parti Otrikafo réagit :

Les Îles Glorieuses qui se trouvent parmi les îles Éparses sont officiellement classées « Réserves naturelles françaises ». Le décret a été publié dans le journal officiel français du 10 juin dernier. Il s’agit de la 170e réserve française. La déclaration du président Emmanuel Macron sur la Grande Glorieuse le 23 octobre 2019  avait précédemment soulevé des vagues d’indignation, « Ici c’est la France, c’est notre fierté, notre richesse. » Le parti Otrikafo a réagi face à ces dispositions. Selon son Secrétaire Général Elia Rabevahiny, « les deux parties sont pourtant en pleine négociation ». Il s’étonne, par ailleurs, du silence observé par les tenants du pouvoir. Il estime ainsi qu’il faudrait procéder à une mobilisation nationale. Faut-il rappeler que ce parti n’a cessé de revendiquer la restitution des Îles Éparses à Madagascar

Recueillis par Dominique R.  

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Les relents de la colonisation sont toujours là. Pour preuve.
    Toutes luttes pour combattre les néocolonialistes en mode opératoire – faire mains basses au détriment des droits internationaux – est une lutte de longue haleine et à ne pas lâcher.
    Souvent, ces faiseurs de misère cherchent à gommer l’histoire par ruse et déclarations lénifiantes ;mais les événements dans leur véracité sont implacables pour leur apporter le contredit.
    Qu’ils soient Rainiboto , Anglisy ou Vozongo.
    L’histoire est indélébile.
    Big Emmanuel peut laisser une ardoise salée pour bien des générations.
    A bon entendeur ! Basta !

    Les Nosy Malagasy font partie intégrante de MADAGASCAR.

Poster un commentaire