Rocade Est et Nord-Est : Andry Rajoelina parmi les expropriés

Cette « zava-bita » de 8,2 km de route avec une passerelle aérienne, un passage souterrain pour piétons et une vingtaine d’abris bus qui va servir l’intérêt général et désengorger la circulation

Le chef de l’Etat est rentré au pays hier après un séjour éclair à l’extérieur pour des raisons familiales.

Fin de l’état d’urgence. L’agenda du président de la République s’annonce chargé pour cette semaine avec comme point d’orgue, le traditionnel défilé militaire du 26 juin qui débutera à une heure inhabituelle. À 15h30. Sans doute après la fin de la période de 15 jours de l’état d’urgence sanitaire qui sera probablement levé lors du conseil des ministres de samedi.

Sécurité présidentielle. La revue militaire pouvant durer entre une heure trente minutes et deux heures de temps, la sécurité présidentielle aura fort à faire, même si elle pourra compter sur les 4 immenses projecteurs dotés de 100 lampes chacun et les 178 unités de caméra de surveillance installées au « Kianja Barea » où il n’y aura pas de risque de délestage avec les 2 transformateurs de 1250 KVA dans le local Electricité.

Intérêt général. En attendant le 26 juin, le président de la République va inaugurer après-demain la Rocade Est et Nord-Est, une infrastructure financée par l’Agence Française de Développement (AFD) et la Banque Européenne d’Investissement (BEI). Divisé en deux tronçons dont le premier part du By Pass jusqu’à Ambohimahitsy, et le second jusqu’à Andranobevava, le projet a nécessité des procédures d’expropriations bouclées en 2013. Le président Andry Rajoelina ne manquera sans doute pas de faire savoir qu’il fait lui-même partie des expropriés pour cause d’utilité publique. Il a cédé une partie de son terrain qui se trouvait sur le tracé du projet, au nom de l’intérêt général.

Retour au pouvoir. Le TGV ne sera pas effectivement le seul à emprunter cette voie dont l’accord de financement a été signé en 2010-2011, c’est-à-dire du temps de la Transition. Il a fallu le retour au pouvoir d’Andry Rajoelina pour relancer le projet prévu commencer en 2014 et se terminer en 2016. En inaugurant la Rocade Est et Nord-Est, le locataire d’Iavoloha justifie pleinement l’adage « izay namono ny voay no miravaka ny vanginy ».

R.O

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

3 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. · Edit

    Les »ory hava-manana »c’est le propre de certains compatriotes.Le Pdt est parmi les expropriés:on trouve encore des mots à dire:hihihihi.Mitsangana,mipetrà;Mipetraka,mitsangana.Quand le PR lui-meme est exproprié:cela ne fait rien…Le PR est citoyen avant d’etre PR.

  2. on ne plaindra pas le PDT, expopriation qui ne le rendra pas plus pauvre peut être plus riche ! lol

  3. Et de dire que le régime de Rajao a honorer la continuité de l’état, pas du tout, il a complètement laissé les travaux.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.