Cour Internationale de Justice : Qui peut succéder à Raymond Ranjeva ?

12 ans après Raymond Ranjeva, il n’y a plus de juge malgache à La Haye

Après le décès le 31 mai 2021 de l’Australien James Richard dont le mandat devait expirer le 5 février 2024, un poste de juge au sein de la Cour Internationale de Justice (CIJ) de La Haye est vacant.

Dans une note en date du 21 juin 2021, le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres en a informé le Conseil de sécurité qui a adopté le 29 juin dernier, la résolution 2583 dans laquelle il a été décidé que l’élection au siège devenu vacant à La Haye aurait lieu le 5 novembre 2021.

Ordre du jour. L’élection est inscrite à l’ordre du jour provisoire de la 76ème session de l’AG des Nations unies dont le débat général se tiendra du 21 au 27 septembre 2021. L’occasion pour les Etats qui lorgnent sur le poste vacant à la CIJ de mener des tractations dans les coulisses de l’Immeuble de verre à New York où la délégation malgache est conduite par le président Andry Rajoelina. Ce dernier est prévu prononcer un discours à la tribune de l’ONU, quand bien même les îles éparses n’auraient pas fait l’objet d’une demande d’inscription d’une question subsidiaire à l’ordre du jour.

Candidat. En ce qui concerne justement Madagascar, aucun juge malgache ne siège plus à La Haye depuis le départ du professeur Raymond Ranjeva qui était devenu membre de la CIJ en 1991, à l’âge de 49 ans, avant d’être réélu pour un second mandat de 9 ans en 2000. 12 ans après, le pays a l’occasion de proposer un candidat à la succession de celui qui avait déjà occupé le poste de vice-président de la CIJ. Connu et reconnu en tant que spécialiste des questions de droit international public, il avait aussi bénéficié de travaux de lobbying sur le plan diplomatique en 1991 et en 2000. A un mois et demi de l’élection d’un membre de la CIJ, Madagascar a-t-il un candidat potentiel pour le poste vacant à La Haye ?

R.O

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire