Rencontre Rajoelina – Antonio Guterres : Le SG de l’ONU met en avant la consolidation de la démocratie et le kere

: Le président de la République avec le secrétaire général de l’ONU

Une grande première dans l’histoire de l’ONU. A cause de la pandémie de la COVID-19, l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations-Unies se déroule cette année sous une formule hybride.

Certains dirigeants vont prononcer leur discours par visioconférence tandis que d’autres, comme le président Andry Rajoelina sont présents aux États-Unis pour prononcer leur déclaration depuis la tribune de l’ONU. En effet, si l’on s’en tient à l’ordre du jour, le Chef de l’Etat prononcera son discours ce jour à 11 heures, heure locale, c’est-à-dire à 18h, heure de Madagascar. Le président Andry Rajoelina sera le troisième orateur qui montera à la tribune ce jour. Une intervention très attendue dans la mesure où il s’agit de son premier discours à la tribune des Nations-Unies depuis le début de son quinquennat.

Pandémie. Les autorités sanitaires américaines ayant classé la Grande île dans la liste des pays les plus sûrs qui ne présentent pas de risque par rapport à la COVID-19, beaucoup de dirigeants du monde entier s’intéressent à la façon dont Madagascar a géré la lutte contre cette pandémie. Le Chef de l’Etat partagera certainement cette expérience Malagasy. Lors de la première journée d’hier, le président Andry Rajoelina était présent dans la salle des séances plénières de l’ONU pour assister aux interventions de nombreux dirigeants dont le président américain Joe Biden.

Hier dans l’après-midi, le président Andry Rajoelina a eu une rencontre bilatérale avec le Secrétaire général de l’Organisation des Nations-Unies, Antonio Guterres. L’entrevue s’est déroulée dans le 27ème du siège de l’ONU à New-York. Une occasion pour le SG de l’ONU de féliciter le président Andry Rajoelina pour son leadership durant la gestion de la COVID-19. Mais il a particulièrement tenu à féliciter et à encourager le Chef de l’Etat pour les efforts entrepris pour le maintien et la solidification de la démocratie à Madagascar.

Soutien. Antonio Guterres a notamment exprimé la grande admiration de l’Organisation des Nations-Unies en général et la sienne en particulier, envers le président Andry Rajoelina pour son engagement dans l’entreprise et la consolidation de la démocratie au pays. En sorte, ce face-à-face a été positif pour la Grande île. Le numéro Un des Nations-Unies a profité de l’occasion pour réitérer le soutien de son équipe à la mise en œuvre du Plan Émergence Madagascar dont l’objectif est de rattraper le retard de développement. La lutte contre le kere a également été évoquée.

Le président Andry Rajoelina a tenu à rappeler les différents plans et stratégies mis en place pour le Sud, notamment à travers le colloque de Fort Dauphin, à l’issue duquel la décision de la mise en œuvre de différents projets d’envergure comme l’installation de pipelines et l’octroi de titres verts, ainsi que les actions de réhabilitation médicale et nutritionnelle pour la population du Sud, ont été prises. Antonio Guterres a choisi cette rencontre pour saluer les efforts entrepris par l’Etat Malagasy. Il s’est aussi intéressé à la relation de Madagascar avec la FMI et la Banque mondiale qui sont des partenaires stratégiques pour le pays.

PEM. Le Secrétaire général des Nations-Unies a exprimé sa satisfaction et se dit ravi de voir que la relation de la Grande île avec les bailleurs de fonds soit au beau fixe. Il a d’ailleurs affirmé être au courant du soutien indéfectible de la Banque mondiale et FMI dans la mise en œuvre du Plan Émergence Madagascar. A la fin de son intervention, Antonio Guterres a réitéré que les Nations-Unies seront toujours aux côtés de la population Malagasy dans la lutte contre la pandémie de la COVID-19. Constatant qu’actuellement, Madagascar est sous-représenté au sein du Système des Nations-Unies, le Chef de l’Etat a plaidé auprès de son interlocuteur, tout en exprimant son souhait de voir une augmentation du quota de représentation de la Grande île au sein de l’ONU.

En effet, par rapport aux autres pays africains, peu de Malagasy ont pu adhérer au sein des instances onusiennes, malgré les compétences et les savoirs-faire. Depuis le début de son mandat, le numéro Un d’Iavoloha n’a eu de cesse de réclamer une augmentation des postes occupés par les techniciens Malagasy au niveau international. C’est la raison pour laquelle le Chef de l’Etat a évoqué le sujet hier. Il n’a également pas manqué de féliciter Antonio Guterres pour sa reconduction à son poste de Secrétaire général des Nations-Unies.

Davis R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Félicitations Président tamin’ny fitenena hoe tsy misy gasy firy miasa amin’ny Nations Unies io. Misy firenena kely lavitra nohon’ny Madagascar anefa manana olona maro amin’io firenena mikambana io. Ianao no filoha voalohany namaky batsilana an’io. Tsy maintsy ho betsaka ny mpiray tanindrazana ho tafiditra ao refa tohizanao io ezaka io. Ilay Ambassadin’tsika any New York koa tsy tokony matoritory. Tsy maintsy miady mafy vao mahazo toerana amin’io organisation io.

  2. Un autre journaleux lèche-cul . Il y a la CDC des états unis mais il y a la classification Française sur la base des indicateurs sanitaires du 12 septembre pour les voyages à l’étranger mettant Madagascar sur la liste orange c’est à dire il y a toujours circulation ACTIVE du virus . Point final .

Poster un commentaire