CFM : Présidentielle 2023 à l’ordre du jour

L’ouverture de la troisième Assemblée générale des membres du CFM s’est tenue, hier, en son siège à Ampefiloha. Une AG qui va durer trois jours, un « team building », en sorte. Lors de son discours, le président du CFM Maka Alphonse a annoncé qu’outre les dossiers d’amnistie et les dossiers de réparation de carrière, l’on va voir la stratégie à appliquer sur les dissensions qui pourraient surgir dans le pays, les élections approchent, notamment la présidentielle. Il a reconnu que 2023 n’est pas si proche, mais qu’il faut s’y atteler dès maintenant. Soit la présidentielle à l’ordre du jour. Par la suite, il a rappelé les différentes activités de cet organe depuis le début de l’année. Il s’agit, entre autres, de l’appel au calme suite à la tentative d’assassinat du président de la République, la mise en place d’un espace de dialogue pour résoudre les problèmes au niveau des districts et des  communes et la réconciliation entre les tribus Bara et Antandroy.

Recueillis par Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire