Me Willy Razafinjatovo : « Procédure non respectée pour ses clients »

Me Olala de dénoncer que la procédure n’a pas été respectée lors de la convocation de ses clients. ( Pto Yvon RAM)

Des employés d’une société ont été renvoyés, voire traduits devant la justice, pour avoir dénoncé des produits périmés.

Mes Willy Razafinjatovo dit Olala et Maka ont tenu une conférence de presse, hier, au domicile de ce premier à Ankadifotsy. Le motif de cette rencontre avec les journalisters en est que des employés d’une société ont dénoncé la mauvaise pratique dans cette entreprise. Il s’agit notamment de la date de péremption de produits, autrement dit des produits périmés. Selon les représentants des employés de cette société, « on change la date de péremption ». Un d’entre eux a donné un exemple que si le produit est périmé au mois de juin, on change la date au mois de décembre. Ces produits sont composés, entre aures, de charcuterie », a-t-il indiqué.

Situation. Face à cette situation indésirable, ils ont contacté le ministère du Commerce et le Bianco pour raconter ce qui se passe dans cette société. Selon leurs dires, « des représentants du ministère du Commerce et du Bianco se sont rendus sur place pour constater de visu la réalité. Ils ont ainsi pu voir que ce que nous avions rapporté n’est que la pure vérité. Mais ce qui nous a intrigué c’est que 18 d’entre nous (tous des hommes) ont été traduits devant la justice. 2 ont été placés sous mandat de dépôt et 16 ont pu bénéficier de la liberté provisoire ».

Procédure. De leur côté, leurs avocats ont annoncé que trois de ces employés ont été convoqués par la gendarmerie, hier. Ces avocats de constater que cela n’a pas respecté la procédure. Ils ont ainsi souligné que « le motif n’a pas été indiqué dans la convocation. Après différentes explications, ils ont pu rejoindre leurs domiciles, pour revenir demain (lire ce jour). Cette fois-ci, avec comme motif, vol au sein de la société ». Me Olala ne comprend pas du tout mais pas du tout, pourquoi ce harcèlement envers leurs clients, pourtant ils ont volu aider le pouvoir et les forces de l’ordre.

Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. « face à cette situation indésirable », doux euphémisme quand on traite ici de la mise en danger de la vie d’autrui ! Situation scandaleuse plutôt, intolérable et fortement répréhensible sans discussion pour les coupables !

Poster un commentaire