Train urbain et téléphérique : Délégation de pouvoir au maire Naina Andriantsitohaina

L’Assemblée générale extraordinaire des conseillers municipaux d’Antananarivo a pris fin hier.

L’Assemblée générale extraordinaire des conseillers municipaux d’Antananarivo a pris fin, hier, et ce, durant trois jours. Plusieurs sujets ont été abordés, lors de cette réunion.

Concernant notamment le train urbain et le transport par câble à savoir téléphérique, les conseillers municipaux auraient décidé de procurer une délégation de pouvoir au maire de la commune urbaine d’Antananarivo, en l’occurrence, Naina Andriantsitohaina. Le conditionnel est de rigueur, étant donné que cette session s’est tenue à huis clos. Toutefois, selon une source informée, c’est ce qui a été décidé, lors de cette réunion. Des thèmes qui ont été sujets à diverses interprétations. Les gens ont plutôt priorisé le volet social qui frappe de plein fouet tout un chacun en ce moment.

Feu vert. Cette Assemblée générale a également donné le feu vert à certains thèmes abordés, lors de cette rencontre. Il s’agit de la collaboration de la commune urbaine d’Antananarivo avec Nutri’Zaza portant sur des cantines destinés aux enfants notamment avec du « Koba aina ». La collaboration avec la région Bretagne avec la mise en place d’aires récréatives de Ping Pong au niveau des Fokontany et des écoles implantées dans la capitale. Toujours d’après le communiqué, pour ces deux cas, il n’y a aucune contribution financière de la part de la CUA, cela relève plutôt des partenaires susmentionnés.

Marché. D’autres domaines abordés, la collaboration de la commune urbaine d’Antananarivo avec une association implantée à Ambilanibe avec notamment l’implantation d’un marché  et que les marchands de bambou auront également une place dans ce « Tsena ». Concernant les terrains appartenant à la CUA, les conseillers municipaux ont décidé que pour le cas d’Antsahabe où des gens ont déjà construit des maisons, ces derniers devraient construire un bureau pour la commune et procéder aussi au paiement du prix du terrain qu’ils ont occupé. Quant au terrain de la CUA à Imanahiarana, dans la commune d’Ilafy, il a été décidé qu’il devrait revenir à ladite commune. Ce sont les résolutions prises, lors de ce conseil municipal.

Recueillis par Dominique R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire