Innovation pédagogique : Des films éducatifs pour les classes primaires et secondaires



Jacaranda
Tsiry Radonason compte.
Tsiry Radonason compte.

Des films pour expliquer les leçons. De tels supports pédagogiques sont destinés à faciliter la compréhension des leçons par les élèves et susciter chez ces derniers le goût d’apprendre.

Des films éducatifs pour transmettre des savoirs aux élèves des écoles, collèges ou lycées. L’initiative est innovante et couvre plusieurs matières enseignées suivant le programme scolaire officiel. Ces films sont présentés sous forme de DVD et dont le contenu est composé d’images et de son, sur fond musical. « Ces films ont été conçus de manière à faciliter tant la compréhension des leçons par les élèves que l’application des connaissances acquises dans la vie quotidienne », explique Tsiry Radonason, du lycée privé Fitarikandro et concepteur de ces supports pédagogiques, fruits de plusieurs années de recherches. La genèse de ces films remonte, en effet, à 2007, année où leur concepteur a débuté les recherches. En 2011, le premier produit est sorti : un film éducatif sur l’histoire de Madagascar, la géographie et les connaissances usuelles, destiné aux élèves de 7e. Un an après, en 2012, sort celui sur l’histoire et géographie des classes de 3e et cette année, celui sur les sciences de la vie et de la terre (SVT), toujours destiné aux élèves de 3e. Le prochain à sortir est celui sur l’histoire, géographie et SVT des classes terminales.

Utilisation. Ces films d’une durée comprise entre 30 et 45 minutes, sont destinés à un usage en milieu scolaire et il est possible de consulter les leçons, chapitre par chapitre. « L’usage du film débute par une projection répétée deux ou trois fois, puis les élèves sont constitués en groupes, lesquels devront effectuer un bref exposé résumant la leçon abordée dans le film selon leur compréhension de ce qui vient d’être projeté. L’enseignant procède, par la suite, à la correction des éventuelles erreurs commises par les élèves et donne la version finale et complète de la leçon », explique toujours Tsiry Radonason, en ajoutant qu’en deux ans d’utilisation de ces outils, les établissements et les élèves qui en ont fait l’expérience ont constaté des résultats qui sont plutôt satisfaisants. A terme, il ambitionne de produire ces films sur toutes les leçons de toutes les classes.

Hanitra R.

Share This Post