Micro-finance : Les malgaches en quête de prêts



Jacaranda

« Les malgaches seraient actuellement en quête de prêt auprès des agences de microfinance », confient quelques agences de micronfinances ayant fait l’objet d’une enquête simplifiée. En effet, contrairement à ce que certains ont toujours pensé, ces agences de microfinance de confier que les gens ne sont pas du tout réticents sur le fait de demander des prêts. « Mais seulement, ils cherchent toujours à obtenir des facilités », a-t-on révélé. Sur ce, l’on sait actuellement que de leurs côtés, ces agences de microcrédits sont actuellement en train de chercher des moyens pour faciliter l’accès à leur argent. Par contre, l’on a  révélé que la honte constitue l’un des facteurs majeurs qui poussent les gens à ne pas faire des prêts. «Pas comme avant, l’on peut désormais permettre à tout le monde de faire des prêts, qu’ils aient des grands projets ou pas. D’ailleurs, nous n’avons jamais cherché à savoir en quoi nos clients vont dépenser l’argent qu’ils ont emprunté », a confié un opérateur auprès de l’une de ces agences. Une affirmation qui ne veut pourtant pas dire que leurs transactions ne sont gérées par aucune règle.

120 millions d’Ariary. Malgré tout, selon toujours nos interlocuteurs, les prêts varieraient entre 200 000 Ariary à 120 000 000 d’Ariary, avec des taux d’intérêt de 2 à 3 %. Et le secteur le plus impliqué serait celui du commerce avec un taux de 60 %. Ensuite, le secteur des services à 30 %, et celui des productions, à 10 %. «Outres ceux qui veulent mettre en place des grands projets, les particuliers y sont également de plus en plus impliqués », révèlent encore ces sources. En somme, c’est tout à fait logique que les malgaches cherchent à emprunter de l’argent vu la cherté de la vie.

Arnaud R.

Share This Post