16 jours d’activisme : Une conférence-débat pour clore la campagne

La campagne sur les 16 jours d’activisme se termine ce jour, et c’est tout naturellement que les violences aient été discutées hier autour d’une conférence-débat sur le thème « luttons contre l’impunité des agresseurs pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes et des filles ». Les violences envers les femmes apparaissent sous diverses formes, que ce soit dans le foyer où elles subissent des violences morales, physiques, économiques et même sexuelles, dans le monde du travail, car elles sont en proie aux harcèlements sexuels, d’autant plus que leurs conditions sont souvent moins avantageuses que celles de leurs pairs masculins. Mais une des violences, qui touche également les filles et les femmes, est le viol. Ces viols perpétrés dans la plupart des cas, du moins les plus rapportés dans la presse, par des personnes proches de la famille souvent recomposée, ou encore des viols qui surviennent lors des vols et des casses des maisons. Les conséquences sont graves pour les victimes, toutes des survivantes qui essaient de se reconstruire tant bien que mal pour continuer leur vie. Les ONG et autres plates-formes sur les violences basées sur le Genre se donnent la main pour combattre ces violences visant particulièrement les filles et les femmes.

Anjara Rasoanaivo

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication