Ordures ménagères : Les bacs débordent toujours



Jacaranda
Les déchets ménagers continuent de s’amonceler dans certains quartiers de Tana. Photo d’archives.
Les déchets ménagers continuent de s’amonceler dans certains quartiers de Tana. Photo d’archives.

En dépit du rythme plus soutenu du passage des camions chargés de l’enlèvement des ordures dans la capitale, certains bacs continuent de déborder. Les usagers y ont, eux aussi, peut-être leur part de responsabilité.

Malgré les coups de pouce de la région Analamanga et de l’Union Européenne pour l’enlèvement des ordures ménagères de Tana, les bacs continuent encore à déborder assez largement dans certains endroits de la ville. Force est, cependant, de constater que les passages des camions et des éboueurs se font plus nombreux et dans certains quartiers, les bacs sont  vidés à leur rythme habituel. Il semble, toutefois que ce léger mieux n’arrive pas encore à bout des plusieurs centaines de tonnes de déchets par jour, dans la capitale. En période de fêtes, en effet, le volume des ordures ménagères émises par les foyers tananariviens peuvent aller jusqu’au double des 1 000 tonnes par jour habituellement enlevés par la municipalité et ses partenaires. D’où les difficultés à vider les bacs suffisamment à temps et éviter les montagnes d’ordures dans chaque coin de rue.

Horaires. En marge des difficultés financières auxquelles la municipalité a dû faire face, les heures de sortie des poubelles semble contribuer à cette situation. En effet, les usagers ne respectent pas les horaires de remplissage des bacs à ordures fixés autour de 17 h à 20 h et déposent leurs déchets ménagers à n’importe quelle heure de la journée. Or, les camions chargés de l’enlèvement des ordures travaillent généralement la nuit, après 20 h 30 ou 21 h, hormis pendant la période d’urgence des dernières semaines. Ce non respect des horaires rend les bacs constamment pleins durant la journée. Le soleil et la pluie qui s’abattent sur les montagnes d’ordures ne sont pas pour arranger les choses. Un rappel des règles de bonne conduite améliorerait peut-être la situation.

Hanitra R.

Share This Post