Maminjatovo Roi de cœur : 2014, l’année d’un grand tournant



Jacaranda

« Il n’y aura pas d’améliorations, ni de grandes nouveautés pour cette année. Mais ce seront encore les événements ou les manifestations du passé qui se reproduiront », a expliqué le poète Maminjatovo Roi de cœur. Ce dernier craint effectivement que 2014 devienne un grand tournant pour Madagascar, d’après un grand calcul qu’il aurait fait. « Il faut que tout le monde sache que la crise est encore loin d’être résolue », a-t-il fait savoir. Ce, sans préciser de quel tournant s’agira-t-il exactement. En fait, dans son calcul, il a considéré toutes les grandes dates qui ont marqué l’histoire du pays. Autrement dit, depuis la décolonisation jusqu’à maintenant. C’est-à-dire: 1947, 1972, 1991, 2002, 2009. En effet, si l’on fait le calcul, depuis 1947 jusqu’à cette année, les années qui séparent toutes ces dates marquantes sont tous des nombres impairs, et diminuent progressivement (25 ans, 19 ans, 11 ans, 7 ans). Et pour aller du plus loin au plus proche, il faut faire des additions. Par exemple, si l’on ajoute les 25 ans à 1947, cela donne 1972. Et ainsi de suite. « Certes, ce sont peut-être de simples calculs mathématiques. Mais c’est moi qui suis le premier à les découvrir », soutient-il.

Libération. Ainsi, entre 2009 et 2014, il n’y a plus que trois nombres impairs possibles qui restent avant d’arriver à 0. Ce sont les cinq ans,  trois ans, et un an. « Or, pour donner 2014, il faut prendre les cinq ans et les rajouter à 2009. Mais ces cinq ans ne sont autre que la durée de la Transition ». Ainsi, d’après tous ses calculs, cette année marquera encore un grand tournant dans l’histoire du pays. Et il continue : « Si l’on ajoute à 2014 les deux nombres impairs restants, autrement dit les trois ans et le un an, l’on en arrive à 2016. Un an après, ce sera 2017. Et si l’on soustrait 2017 à 1947, cela donne 70 ans, l’équivalent de la libération des Fils d’Israël sous l’emprise de l’esclavage en Egypte. Ce qui veut-dire que c’est seulement à cette année, que Madagascar connaîtra enfin la sérénité ». Ainsi, il conclut: « C’est Dieu qui a fait que toutes ces dates soient si régulières comme cela. C’est loin d’être un hasard ni une coïncidence ». A-t-il raison ou non ? Nul ne le sait. C’est à chacun d’en tirer sa conclusion.

Arnaud R.

Share This Post