Brèdes et légumes : Les prix s’envolent

Jacaranda

Les intempéries n’ont pas des impacts que sur les infrastructures routières. Elles ont également des conséquences considérables sur certaines activités agricoles. La culture maraîchère en souffre particulièrement et les effets se ressentent sur le marché. Les prix des brèdes et de certains types de légumes s’envolent, suite aux pluies abondantes des dernières semaines. Les carottes se vendent à Ar 1 400 le kilo depuis plusieurs semaines dans les marchés de quartier. Quant aux brèdes, généralement vendues au tas dans la capitale, et non au kilo, connaissent également une hausse considérable. « Les brèdes et certains légumes ne supportent pas une surabondance d’humidité et d’eau. Ils pourrissent sur pied. Les paysans sont obligés de cueillir très rapidement les brèdes même si elles ne sont pas encore complètement arrivées à maturité, dès que la pluie commence à devenir abondante. Autrement, elles jaunissent dans les champs et deviennent irrécupérables en seulement deux jours », déclare un marchand de légumes au marché d’Analamahitsy, expliquant le pourquoi de cette augmentation des prix. Alors que le temps risque encore de se dégrader dans les prochains jours, le consommateur risque de voir la courbe des prix afficher une tendance à la hausse.

Hanitra R.

Telma Fibre Vibe

Share This Post