Salon de l’étudiant : Encore deux jours pour fixer son choix

Les stands étaient plutôt animés, hier, au CITE Ambatonakanga.
Les stands étaient plutôt animés, hier, au CITE Ambatonakanga.

Une douzaine d’instituts supérieurs privés sont présents depuis hier, au « Salon de l’étudiant » spécial rentrée de janvier, qui accueillent les visiteurs au CITE Ambatonakanga.

Les bacheliers qui n’ont pas encore été inscrits dans aucun établissement d’enseignement supérieur, sont parmi les plus ciblés par ce salon de l’étudiant. Organisé régulièrement par Madajeune depuis de nombreuses années, ce salon spécial rentrée de janvier permet aux bacheliers d’affiner leur choix en matière d’études supérieures ou de trouver leur voie en ayant accès à toutes les informations utiles concernant les instituts supérieurs privés, regroupés en un seul endroit. Ces établissements proposent des offres très diversifiées et prévoient généralement une prochaine rentrée dans le courant du mois de janvier ou de février. « Nombreux sont les nouveaux bacheliers qui n’ont pas encore entamé leurs études supérieures pour de nombreuses raisons. Certains ont attendu les résultats des concours d’entrée dans les universités publiques avant de fixer leur choix », explique Lahatra Andriamahatsangy, de Madajeune. D’autres ont choisi de faire quelques mois de pause après le bac et ont préféré attendre la rentrée de février pour reprendre les études. En tout cas, les visiteurs, essentiellement des futurs étudiants, mais également un certain nombre de parents venus s’informer, ont été nombreux à faire le déplacement, hier, à l’ouverture du salon. Les filières proposées couvrent une multitude de secteurs, notamment ceux touchant les domaines du management, de l’informatique, de la communication, du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration, ainsi que l’environnement et l’agroalimentaire.

Ce salon de l’étudiant attend environ 2000 visiteurs pendant les trois jours consacrés à cette édition de janvier 2014 et fermera ses portes vendredi prochain, 24 janvier, à 17h.

Hanitra R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication