ONG et Cisco Diégo II : Renforcer l’éducation environnementale



Jacaranda

ONGL’ONG Conservation Centrée sur la Communauté (C3) a travaillé dans la Commune rurale de Mangaoka dans le cadre du projet « Bonne gouvernance environnementale pour la conservation des ressources naturelles ». Ce projet est mis en œuvre après un accord de collaboration avec cette commune et MNP.

Toujours dans cette optique, C3 poursuit prépare  la signature de la collaboration  avec le Cisco Diégo II en mettant  en place  50 membres des jeunes éco-gardes dans les villages de Mangaoka (ci-dessus réunion avec le Responsables CISCO Antsiranana 2 et les Directeurs de Collège de Mangaoka, Andranovondronina,Andranofanjava).

Proximité. Dans ces activités d’animation et sensibilisation de masse,  C3 a travaillé  avec le Scout catholique d’Antsiranana  pour organiser les sensibilisations à la protection des ressources de milieux naturels dans  le Fokontany Ampasindava Commune rurale de Mangaoka. Mais pour plus de proximité, les jeunes écoliers de cette Commune  seront formés comme les Scouts pour être  capables de faire la sensibilisation (sketchs, chants et animations,…). Cette activité vise à accroître la capacité locale en matière de sensibilisation pour la protection et la conservation des ressources marines dans la Région Nosy Hara.

Formation. Les collégiens seront  aussi formés sur l’importance des ressources naturelles qui sont en voie de disparition et dans la méthode et la technique d’animation.  Ils feront ensuite des animations au sein de leur village. Une  réunion  préparatoire pour la signature de collaboration a été faite  le jeudi 15 janvier dernier dans la salle du CEG publique de Ramena avec les représentants du Cisco et les directeurs des écoles aux riveraines du Parc Nosy Hara.

Durant cette réunion les quatre directeurs  du CEG des Communes riveraines du parc   et les représentantes du Cisco ont donné leur avis à cette collaboration, car ils trouvent que c’est une formation très éducative pour leurs élèves et cela améliorerait la connaissance locale sur les ressources et la co-gestion du Parc  avec Madagascar National Parks pour le futur. Les enseignants participeront à la sélection de ces jeunes. Les principales cibles sont les  élèves de 13 à 16 ans ; et issus des villages riverains du Parc. La signature de la collaboration sera faite donc d’ici à fin janvier 2014 et l’activité commencera au début du mois de février 2014.

Miora Elysée

Share This Post