Association Fondation Angela : Au chevet des sinistrés d’Analavory



Jacaranda

« Après avoir été informé du drame, sans avoir considéré l’heure qu’il était, aux alentours de 21 heures, il a tout de suite téléphoné à la plupart de ses amis pour leur demander de l’aide. Et il ne s’est arrêté que lors qu’il a eu des réponses favorables. J’étais là et j’ai tout vu », témoigne Francis Odilon Rasoanaivo, chef de la région Itasy, concernant les bons gestes d’un grand homme face à une situation d’urgence. En fait, ce «il » est le président fondateur de l’Association Fondation Angela (AFA), non moins directeur général de la société Sidex – OI, Octave Jean Velliama Bergamain. Il s’est mis au chevet des sinistrés de la commune rurale d’Analavory en leur apportant des produits de première nécessité. Ainsi, accompagné de toute son équipe de l’AFA, il s’est rendu sur les lieux samedi dernier, d’une part, afin de constater et d’examiner la situation, et d’autre part, pour offrir directement des produits de première nécessité aux sinistrés. Ils étaient plus de 1 000 personnes à avoir reçu ces dons, dont 3,5 tonnes de riz, 4 balles de couvertures, 6 sacs de vêtements, 300 pièces de vêtements débardeurs neufs pour les enfants et un lot de médicaments. «Ce n’est que la première vague des dons. Une fois que nous aurons tous les détails concernant l’effectif exact des sinistrés dans toute la région, d’autres aides viendront très prochainement de La Réunion, de la part de mes amis », affirme O. J. Velliama Bergamain.

Tentes et kits scolaires. A titre de rappel, ce drame ayant fait beaucoup de sinistrés dans cette région était causé par la montée très soudaine des eaux de la rivière d’Imazy la nuit du 10 février, aux alentours de 23h, suite à des pluies diluviennes. Les eaux étaient arrivées jusqu’aux coudes des habitants dans plusieurs fokontany. Le bilan provisoire fait état de 874 sinistrés, 221 maisons démolies, 433 sans-abri dont 381 enfants et 4 blessés. La majorité de ces personnes est encore hébergée dans une église et au tranompokonolona chaque soir. Les autorités locales lancent un appel à l’Etat et à toute association de bienfaisance de bien vouloir leur procurer des tentes et des kits scolaires qui sont jugés être parmi les plus grandes nécessités de ces sinistrés.

Arnaud R.

Share This Post