Marchands de Bagdad 67ha : L’expulsion confirmée, la CUA se retire !



Jacaranda
Selon le chef du DDU, il existe seulement 247 marchands en règle dans ce marché du Bagdad 67ha après recensement, mais non pas 500 comme ce qui a été toujours affirmé.
Selon le chef du DDU, il existe seulement 247 marchands en règle dans ce marché du Bagdad 67ha après recensement, mais non pas 500 comme ce qui a été toujours affirmé.

« Nous ne sommes pas responsables de ce qui est en train d’arriver aux commerçants du marché de Bagdad 67ha. Si le propriétaire veut son terrain, nous ne pouvons pas lui en empêcher. Cela fait pleinement partie de ses droits. Tout ce que nous pouvons faire, c’est de
chercher un nouvel endroit pour placer ceux qui sont en règle, afin qu’ils puissent continuer leurs activités habituelles
 », rapporte le Commandant Jocelyn Razafimahefa, Chef du Département des Déplacements Urbains (DDU), non moins l’Adjoint du Directeur du Cabinet au niveau de la CUA. En effet, selon les explications, le propriétaire en question (celui qui aurait acheté ce terrain au SEIMAD à l’époque), se serait présenté à la CUA récemment pour leur aviser qu’il veut récupérer ledit terrain très prochainement. En effet, il l’aurait vendu à son tour, à une compagnie pétrolière. Ce qui explique donc en quelque sorte les gestes des premiers responsables de l’endroit en voulant toujours éviter les questions des journalistes. « La commune ne se mêle jamais d’un litige foncier opposant un particulier à la population que lorsque le lieu en question est un terrain domanial et fait du coup partie de l’utilité publique », renchérit le numéro un du DDU. Ce qui signifie en quelque sorte qu’il est venu le temps où cette compagnie veut enfin récupérer son terrain, pour en faire une station-service. « Et il en est ainsi », a-t-on affirmé. Ce qui ne laisse donc aucune chance aux anciens occupants du terrain à rester sur les lieux au-delà de la mi-mars (date limite pour quitter les lieux).
Arnaud R.

Share This Post