Gouvernance publique : Le CSI propose un document d’orientation stratégique



Jacaranda

Un document de référence en matière de stratégie nationale de gouvernance vient d’être achevé et présenté, hier, par le Comité pour la Sauvegarde de l’Intégrité (CSI) dans ses locaux à Antaninarenina. Il est proposé à la présidence de la République.

 

A l’heure où Madagascar entame une période de sortie de crise, la prise en compte de la dimension bonne gouvernance représente un élément capital, au même titre que la consolidation de l’intégrité et la performance de l’administration. Or, les résultats de l’état des lieux sur celle-ci font état de lacunes qui se résument en une absence de culture du résultat, un défaut de reconnaissance de la performance réelle et du mérite authentique. De même, les abus sont monnaie courante. Le document d’orientation stratégique (DOS) élaboré par le CSI et présenté, hier, affiche d’emblée les assises de la gouvernance, afin de pouvoir redresser la situation. Redevabilité et transparence, compétence et performance, primauté du droit et maîtrise de la corruption en sont les principes essentiels.

Domaines d’application. Quatre domaines d’application sont alors privilégiés : la gouvernance administrative pour une meilleure performance des services publics ; la gouvernance locale, intégrant le processus de décentralisation et de déconcentration de l’administration au service du développement local ; la gouvernance économique traitant de la gouvernance des finances publiques et celle des ressources naturelles et enfin la gouvernance politique. « Ce document n’est pas une politique nationale de la gouvernance publique, mais un document stratégique pouvant encore être amélioré », explique alors le président du CSI, le général de division Herilanto Raveloharison. Il s’agit d’un document de référence à moyen et long termes. Il renferme une analyse des problématiques et des déficits, énonce les principes et indique les objectifs majeurs. Il propose, par ailleurs des recommandations et des pistes d’intervention visant à combler les brèches.

Projets. Quelques pistes ont déjà été explorées par le CSI et des projets, mis en œuvre. Ils concernent notamment la gouvernance locale, incluant la gouvernance sécuritaire en prenant le cas de la sécurisation de la filière bovine, la gouvernance des ressources minières, la gouvernance forestière, la gouvernance locale et le contrôle de légalité. L’autre volet exploré par le même comité n’est pas de moindre importance puisqu’il touche la gouvernance administrative, incluant notamment la promotion de l’accès à l’information, les conflits d’intérêts et le gaspillage des fonds publics.

Ce document d’orientation stratégique a été proposé à la présidence de la République.

Hanitra R.

Share This Post