Ivandry : Des heures d’embouteillage à cause d’un tronçon de rue dégradée



Jacaranda

Les embouteillages en fin de journée n’est plus une nouveauté pour les usagers de la route à Antananarivo, mais depuis que les pluies successives ont dégradé jusqu’aux trois quarts des rues de la capitale, ils sont devenus encore plus importants.

Les usagers de la rue menant d’Alarobia vers Ivandry, doivent prendre leur mal en patience tous les soirs, car ils n’échappent pas, comme beaucoup d’automobilistes dans la capitale, à un fort ralentissement de la circulation automobile. Ce, en raison de la dégradation d’un tronçon de rue, au niveau de la bifurcation vers Mahatony. Les plusieurs trous profonds d’un côté à l’autre de la rue à cet endroit, sont à l’origine d’embouteillages de quelques kilomètres en fin de journée. Davantage s’il pleut. En effet, cette rue en état de dégradation avancée, contraint les automobilistes à rouler au pas et l’embouteillage ne tarde pas à se former dès que le flux de véhicules commence à augmenter. Résultat : les véhicules roulent pare-choc contre pare-choc et le bouchon se prolonge parfois, jusqu’à Ankorondrano où la circulation est déjà fort encombrée en temps ordinaires, aux heures de pointe.

Quelques initiatives d’usagers qui empruntent cette rue ont permis de combler les trous avec des matériaux divers. Du ciment y a même déjà été coulé pour consolider les blocs de moellons qui y étaient placés auparavant. Mais ces solutions ne sont, bien évidemment, que provisoires et leurs effets, éphémères car des la première pluie, la rue retrouve son aspect d’avant : des trous impossibles à éviter que les véhicules sont obligés de traverser à l’allure d’un escargot ! Certes, des travaux de réfection y ont déjà été effectués, mais seule une petite partie de la rue a été réhabilitée et le tronçon le plus dégradé est resté en l’état. Les usagers devront encore prendre leur mal en patience jusqu’à ce qu’il soit entièrement réhabilité…

Hanitra R.

Share This Post