Ordures ménagères : Reprise des rythmes d’enlèvement



Jacaranda
Des bacs à ordures qui ne débordent pas, ce n’est plus arrivé depuis des mois dans certains quartiers. Photo Yvon RAM.
Des bacs à ordures qui ne débordent pas, ce n’est plus arrivé depuis des mois dans certains quartiers. Photo Yvon RAM.

Après une courte période de perturbation, le rythme d’enlèvement des ordures ménagères dans la ville d’Antananarivo peut désormais reprendre sa cadence d’avant. En raison d’une panne de la structure de broyage des déchets à la décharge d’Andralanitra, en effet, l’enlèvement des ordures a connu un certain retard dans de nombreux bacs de la capitale, causant un retour à l’amoncellement des déchets ménagers dans les quartiers. Selon le secrétaire général de la commune urbaine d’Antananarivo (CUA), cette structure est à nouveau en état de marche et le ramassage des ordures peut se poursuivre. Cependant, le nombre actuel des camions destinés à l’enlèvement des déchets ne permet pas de couvrir l’ensemble des 337 bacs de la capitale. Moins du tiers sont vidés tous les jours, soit  90 bacs et 24 camions sont chargés du ramassage, la vingtaine d’engins de la CUA étant tous hors service.

Et pourtant, dans certains quartiers tananariviens, les bacs débordaient moins et les montagnes de déchets, disparues de certains quartiers. Une aide apportée par la présidence de la République a permis de doter la CUA de moyens pour gérer le problème d’entassement des déchets. Cependant, les équipements et les engins du parc de la CUA ne sont pas encore en nombre suffisant pour venir à bout du problème. Du côté des usagers, le respect des horaires de sortie des poubelles devrait être observé. L’heure de la répression est peut-être venue, commence-t-on à entendre, la sensibilisation étant restée vaine.

Hanitra R.

Share This Post