AFHAM : Pour la ratification de la Convention Internationale sur les Droits des Personnes Handicapées



Jacaranda
Fela Razafinjato, Présidente de l’AFHAM (au milieu de la table), est convaincue que l’Etat malgache procédera à la ratification de cette convention.
Fela Razafinjato, Présidente de l’AFHAM (au milieu de la table), est convaincue que l’Etat malgache procédera à la ratification de cette convention.

Une telle convention a pour objectif de rendre autonomes les personnes handicapées, l’un de leurs plus grands rêves.   

« Les femmes qui connaissent leurs droits s’engagent…», tel est l’adage choisi par l’Association des Femmes Handicapées de Madagascar (AFHAM). Des femmes fortes, qui ne se découragent jamais, malgré leur handicap. C’est justement pour montrer ce grand courage qu’actuellement, elles luttent pour que l’Etat Malgache, avec le retour à l’ordre constitutionnel, ratifie la Convention Internationale sur les Droits des Personnes Handicapées. «Nous n’avons jamais arrêté de lutter pour avoir ces droits », confie Fela Razafinjato, Présidente Nationale de l’AFHAM. Selon elle, la ratification d’une telle convention engage l’Etat Malgache à effectuer des actions concrètes qui permettront aux personnes handicapées d’être vues comme des êtres normaux, et ainsi, de les rendre complètement autonomes. «Je pense qu’une fois cette convention ratifiée, l’un des plus grands atouts que nous pourrions gagner, c’est la mise en accessibilité de tous les endroits publics, afin que tous les handicapés soient indépendants. Sur ce point, à titre d’exemple, les paralysés n’auront plus à dire: « soulevez-moi ! », les aveugles auront des documents adaptés quand ils veulent se documenter, ainsi de suite», renchérit Fela Razafinjato. Effectivement, la  ratification de cette convention est une chose, mais son application en est une autre. Et les concernés en sont bien conscients, au point de dire que «ce n’est pas le premier engagement que Madagascar a signé. Bien que cela reste pour le moment un rêve, nous, nous y croyons. D’ailleurs, c’est notre devoir d’interpeller l’Etat. Et même si ce ne sera pas achevé à 100%, un petit effort de sa part sera considéré comme une grande victoire pour nous», poursuit-elle. Ainsi, dans cette conviction, l’AFHAM a projeté  d’organiser une rencontre avec la première Dame, hier, dans le but de lui faire signer la Charte d’engagement en faveur des personnes handicapées.

8 mars. Dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la femme, l’AFHAM projette  d’organiser plusieurs festivités. « Ce sera une grande occasion pour les femmes handicapées de montrer leurs talents », confie Fela Razafinjato. D’ailleurs le thème choisi pour cette occasion est : « Femmes handicapées, montrez vos talents!». Ainsi, à partir d’aujourd’hui, et pendant trois jours, diverses animations et festivités sont au programme : des rencontres sportives (basket-ball sur fauteuil roulant, volley-ball assis) auront lieu ce jour, au gymnase couvert Mahamasina, en partenariat avec la Fédération du Sport de Madagascar, suivies d’une partie de pétanque. Pour le jour du 8 mars, une activité culturelle sera organisée à l’Ivontoeran’ny Kolontsaina Malagasy (IKM). Et les festivités seront clôturées, dimanche prochain, par un déjeuner dansant à Anosiavaratra. A noter que durant toutes ces activités, tous les membres de l’AFHAM, des femmes de la CUA, ainsi que celles d’autres associations, y participeront.

Arnaud R.

Share This Post