Bourses et logements universitaires : Courroux des étudiants

Moins de 20 étudiants sur les 1500 qui devraient s’inscrire à la filière sociologie à la faculté DEGS se sont inscrits, alors que la date de clôture approche à grands pas. Photo d’archives.
Moins de 20 étudiants sur les 1500 qui devraient s’inscrire à la filière sociologie à la faculté DEGS se sont inscrits, alors que la date de clôture approche à grands pas. Photo d’archives.

Le paiement des bourses d’études encore impayées devrait se faire au plus tard la semaine prochaine, réclament les étudiants.

A ce jour, quatre mois de bourses restent encore non payées aux boursiers de l’université d’Antananarivo. Montés au créneau avant-hier, ces étudiants ont réitéré l’urgence du paiement de ces bourses d’études, l’année universitaire étant déjà arrivée à son terme. « L’année 2012-2013 est déjà définitivement terminée et certaines filières ont même déjà entamé celle de 2013-2014 depuis plusieurs mois. Les étudiants ont dû remuer ciel et terre pour pouvoir continuer à suivre les cours et passer les examens. Il est plus que temps qu’ils touchent ces bourses d’études impayées afin qu’ils puissent procéder à leur réinscription, sachant que les droits d’inscription pour la prochaine année universitaire, ont augmenté de 100 % », déclarent les représentants des associations pédagogiques.  Et d’ajouter que le montant de ces bourses mériterait d’être maintenant réajusté pour la prochaine année universitaire.

Logements Par ailleurs, les logements universitaires dans les deux nouvelles constructions sises à la « cité U » d’Ankatso doivent maintenant être attribués aux étudiants. Ces logements, toujours non équipés deux ans après l’achèvement de leur construction, sont restés des biens contemplatifs, affirment les étudiants. Or, la situation est plus que critique pour les occupants des anciens logements universitaires car les infrastructures sont sérieusement délabrées, insalubres et surpeuplées. Sans parler des nouveaux étudiants qui arrivent des régions les plus éloignées de la capitale et qui ont toutes les peines du monde pour se loger. Les étudiants attendent la distribution des logements universitaires au plus tard dans le courant du mois d’avril.

Hanitra R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication