Bealanana : Des enseignants forcés d’abandonner leur poste

La tension monte d’un cran chez les enseignants contraints d’abandonner leurs postes à Bealanana, région Sofia. Il s’agit de 3 enseignants fonctionnaires membres du Sempama de Claude Raharovoatra, travaillant dans le CEG de Mangindrano, qui auraient été forcés de démissionner. « C’est forcément pour détruire notre carrière», confie Zafinandrasana, l’une des victimes, enseignant   les classes de 4e et 6e dans ce CEG. Selon lui, le chef de l’établissement, qui appartiendrait au Sempama Nosy, les aurait même obligés à se démunir de leurs emplois du temps. En guise de réponse, les concernés auraient demandé une lettre de cessation de service auprès des responsables de ce collège, pour la justification du motif de démission. « Mais on n’a toujours pas eu de réponse claire », affirme-t-il. Devant une telle situation, une grève serait à craindre car selon les dires, les élèves, également mécontents des perturbations engendrées par la situation, commenceraient à se manifester. Ainsi, Zafinandrasana a saisi l’occasion pour lancer un appel au Président Hery Rajaonarimampianina de désigner enfin le nouveau PM, afin de mettre en place au plus vite un nouveau gouvernement, en affirmant : « Nous n’avons plus foi en ce ministre. Il faut qu’il soit remplacé au plus vite. Et celui qui devrait lui succéder devrait être issu du monde de l’éducation ».

Arnaud R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication