Santé publique : Un nouveau défibrillateur semi-automatique pour le CSF/SSF Ivato



Jacaranda

La présence d’un défibrillateur au niveau du Centre de Santé aux Frontières (CSF) contribue à l’amélioration de la prise en charge de la réanimation cardiaque d’urgence dispensée par le service de santé aux frontières (SSF), à l’aéroport international d’Ivato. Ainsi, l’«Amitié Picardie-Madagascar», une ONG créée et dirigée par Martine Ranson a remis le 4 avril dernier, au CSF d’Ivato, un défibrillateur semi-automatique de marque «ZOLL AED PLUS» et quelques accessoires (3 électrodes pour adultes, housse). C’est un appareil simple et pratique, conçu suivant la technologie moderne, dont la maintenance est facile car il suffit de changer les piles défaillantes. Et justement, celui-ci est arrivé au bon moment, étant donné que celui qui a été utilisé par le CSF/SSF a déjà rendu le moteur (usé).

C’est le Dr Tsiry Andriamihamisoa, représentant ladite ONG, qui a remis ce dispositif. Une occasion pour lui de dire : «L’Amitié Picardie-Madagascar fera le maximum pour répondre positivement aux demandes du CSF/SSF et du ministère de la Santé publique, en matière de formation, d’équipements et  de matériels ». Etaient présents à la remise officielle,  le directeur de la veille sanitaire et de la surveillance épidémiologique (DVSSE) et le chef du SSF. Ces derniers n’ont pas manqué de remercier au nom du MinSan ladite ONG, et ont vivement souhaité la continuité d’un tel partenariat, même si le secteur d’activité de l’«Amitié Picardie-MADAGASCAR» est plutôt l’éducation et l’enseignement.

Recueillies par Arnaud R.

Share This Post