Journées des médecins et de la santé : Est-ce grave, docteur ?



Jacaranda

Les visiteurs ont été nombreux, hier, à avoir fait le déplacement, ou profité de leur passage à proximité du site, l’esplanade de l’hôtel de Ville, pour s’informer sur des questions de santé. En effet, les « Journées des médecins et de la santé » organisées par l’Ordre National des Médecins de Madagascar dans le cadre de ses 60 ans d’existence, intéressent visiblement le public à en juger par l’affluence des premières heures d’ouverture. Soucieux d’en apprendre davantage sur leur état de santé ou tout simplement pour satisfaire leur curiosité sur quelques branches de la médecine, les visiteurs ont rapidement envahi les stands érigés pour l’occasion, notamment ceux qui proposent des dépistages gratuits de l’hypertension artérielle, du diabète et des problèmes de vue pour cause de diabète, ont particulièrement intéressé le public, au vu des longues files qui se sont rapidement formées devant ces stands.

Progrès de la médecine. Par ailleurs, les visiteurs ont la possibilité de découvrir ou de s’informer sur diverses spécialités et services proposés par les médecins, fruits du progrès de la médecine et qui commencent à être proposés sur place. La FIV (fécondation in vitro), déjà réalisable à Madagascar, a particulièrement intéressé les couples infertiles dont la majorité n’a eu connaissance de la faisabilité de ce type d’intervention dans la Grande Ile, qu’en visitant ce stand. La médecine esthétique a, quant à elle, davantage suscité l’intérêt de la gent féminine et c’était l’occasion pour ces dames de poser des pluies de questions quant aux types de services existants, les résultats obtenus, les méthodes utilisées et surtout, les coûts. Non sans partager leurs craintes sur d’éventuels effets secondaires.

Ces journées qui proposent des prestations gratuites, des conférences et des stands d’information sur les questions de santé, ont été organisées pour faire redécouvrir au public le métier de médecin et d’informer sur les services que la médecine et le médecin qui l’exerce, pourraient apporter à la société. Leurs initiateurs veulent tout simplement faire découvrir le métier de médecin et informer pour gommer certaines idées reçues. Bref, mettre en avant une image redorée du « dokotera ».

Hanitra R.

Share This Post