SAF/FJKM : Pour la promotion des droits et l’éducation sexuelle



Jacaranda

Et oui, le SAF/FJKM ne pense qu’au bien de la population malgache en ne négligeant aucun domaine, malgré le fait que ce soit une association religieuse. La réalisation du projet relatif à la promotion des droits et de la santé en matière de sexualité et d’égalité des sexes, qui cible surtout les populations défavorisées de 15 à 49 ans en est bien une preuve. C’est effectivement un projet qui s’étale sur trois ans (depuis 2012), dont l’objectif est de contribuer à ce que les populations de quelques « fokontany » des communes rurales d’Ambohimangakely, de Mahatony Isoavimasoandro, d’Alarobia Amboniloha et d’Ambohitrakely connaissent au mieux leurs droits fondamentaux en matière de sexualité, de reproduction et d’égalité de sexe. Et rien que pendant une année d’exercice, 315 personnes (femmes, hommes, et jeunes) y ont déjà pu en tirer des résultats positifs. Les thèmes traités sont : l’anatomie et physiologie pour connaître le corps humain, la sexualité, les droits et genre, les IST et VIH/SIDA (dépistage), la violence, les méthodes contraceptives, et le suivi gynécologique et son importance. Tout ceci est assuré par 10 animatrices formées, en procédant à des animations de groupe (séance de partage en 2 h par semaine pendant un mois et demi). Et les jeunes lycéens ne sont pas en reste. Ce projet est financé par le mouvement français pour le planing-familial de l’ambassade de France (MFPF). Et à noter que le SAF/FJKM a également participé à la célébration de la journée mondiale de la santé, sous le thème « Suivi gynécologique » et « Genre ».

Arnaud R.

Share This Post