Appui de l’USAID pour le secteur santé : 49 millions USD, dont 9 millions pour la santé maternelle et infantile

Wade Warren, administrateur adjoint de l’USAID chargé de la santé mondiale (au centre) visitera la région Menabe où sont menées des activités appuyées par l’agence.
Wade Warren, administrateur adjoint de l’USAID chargé de la santé mondiale (au centre) visitera la région Menabe où sont menées des activités appuyées par l’agence.

L’agence des Etats-Unis pour le Développement (USAID), présente à Madagascar depuis 30 ans et s’est longtemps investie, en matière de santé, dans l’appui aux programmes de santé infantile et de nutrition. Plus récemment, elle s’est davantage penchée sur la santé maternelle et infantile.

Le taux de mortalité maternelle à Madagascar demeure fort élevé et persiste depuis 20 ans : dix femmes par jour meurent dans le pays pour des causes liées à la grossesse et à l’accouchement. Des actions et services simples, permettent pourtant de faire baisser cette mortalité maternelle, parmi les plus élevées en comparaison avec d’autres pays. Madagascar fait, en effet, partie des 24 pays aux taux de mortalité maternelle les plus élevés au monde. De même, 100 enfants par jour décèdent à Madagascar de maladies évitables. Les appuis des programmes soutenus par les partenaires du pays ont permis de mieux faire face à ces réalités du terrain. Mais la crise de 2009 a remis le compteur quasiment à zéro. Bien des acquis ont été réduits à néant, ou presque, et le relâchement des efforts entrepris se reflète sur l’aggravation de la situation et la nécessité de recommencer depuis le début.

Visite. L’USAID, l’agence des Etats-Unis pour le développement, en particulier, a investi dans le secteur de la santé maternelle et infantile depuis des décennies. Les appuis aux programmes de santé infantile et de nutrition depuis 20 ans, ainsi que le renforcement dernièrement de l’accès des communautés rurales aux services et produits de santé maternelle, infantile et de planning familial, par le biais des appuis aux agents communautaires, en étaient notamment les illustrations. Sur les 36.000 agents communautaires que compte le pays, l’USAID en a soutenu 17.000. Plus récemment, l’USAID Madagascar s’est davantage investi dans la santé de la mère et du nouveau-né. Un haut fonctionnaire de l’USAID est actuellement dans nos murs pour constater de visu les actions novatrices menées par l’agence dans le pays. Il visitera Morondava et plusieurs sites de réalisation d’actions en faveur de la santé  maternelle et infantile, appuyés par l’USAID.

Cette année, 9 millions USD ont été consacrés par l’USAID à la santé maternelle et infantile à Madagascar, 26 millions au paludisme et 14 millions au planning familial, soit une enveloppe de 49 millions USD pour le secteur santé. Depuis 2009, l’USAID a investi 250 millions USD dans la santé.

Hanitra R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication