Commune rurale d’Ambohibao Antehiroka : « Les cultivateurs sont les sources d’un développement réussi »



Jacaranda
Le nouveau pont de la commune rurale d’Ambohibao Antehiroka.
Le nouveau pont de la commune rurale d’Ambohibao Antehiroka.

Pour Patricia Randrianarison, Maire de la commune rurale d’Ambohibao Antehiroka, le secteur de l’agriculture ne devrait jamais être négligé pour garantir un vrai développement.

« Plus de 50 % des habitants de notre commune sont des cultivateurs. Pourtant, ce sont généralement eux qui assistent et participent à toutes les réunions des fokonolona qui donnent l’occasion de parler de développement. Donc, ils ne devraient jamais être écartés des décisions concernant l’épanouissement de la société », dixit Patricia Randrianarison, Maire de la commune rurale d’Ambohibao Antehiroka. Ainsi, dans cette commune, les cultivateurs sont toujours mis à la première place. «Nous avons toujours fait en sorte qu’il ne leur manque de rien tout en sachant que ce sont eux qui sont les leitmotive d’un vrai développement », renchérit Patricia Randrianarison. Dans ce sens, tous les neuf fokontany de ladite commune ont bénéficié de matériels modernes et sophistiqués permettant au secteur de l’agriculture de s’épanouir, à savoir des motoculteurs, motopompe, pulvérisateurs, balais, pulvérisateurs d’insecticide,… A noter que c’est le fonds propre de la commune qui a permis d’acheter tous ces matériels. « Car les habitants de notre commune sont des bons payeurs d’impôts », rajoute le Maire à ce sujet. Tout ceci pour affirmer que le secteur de l’agriculture y est très encouragé.

Laisser des patrimoines. Il faut noter que durant les quatre dernières années, la commune rurale d’Ambohibao Antehiroka composé de plus de 50 000 habitants a connu un bilan très positif, avec la réalisation de nombreux projets et la construction de nombreuses infrastructures, entre autres : un nouveau bureau de fokontany (équipé de 3 salles), un centre de propriétés foncières, un poste avancé pour la gendarmerie (doté de trois bureaux, une salle et deux cellules), un marché à étages, un CSBII, de nombreux lavoirs publics,… sans oublier les assainissements en eau de tous les fokontany et l’installation des éclairages publics. Il faut noter que toutes ces nouvelles infrastructures ont été construites suivant les normes, sans vouloir dire toutefois: « manara-penitra ». Pas plus tard qu’hier, ladite commune vient de procéder à l’inauguration d’environ 140 m de ruelles, et un pont mesurant 20m. Le montant total de la construction de ces nouvelles infrastructures est évalué à 10 millions d’Ar. Ainsi, il faut dire que tout ce qui peut garantir un meilleur avenir pour la population de la commune rurale d’Ambohibao Antehiroka a été considéré, « grâce à leurs propres efforts », confie Mme le Maire. En poursuivant : « Il faut laisser des patrimoines aux futures générations ». Mais ce n’est pas tout, d’autres projets sont déjà en cours de réalisation dont le plus grand est la construction d’un nouveau centre préscolaire public. Il faut cependant noter que tout ceci n’a pas pu être réalisé sans une politique de bonne gouvernance de la part de Mme le Maire. Ainsi, selon les informations recueillies, la présentation de candidature pour un deuxième mandat de celle-ci en tant que Maire lors des prochaines élections communales a fait la fierté des populations d’Ambohibao Antehiroka.

Arnaud R.

Share This Post